Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : General Electric dans le Territoire de Belfort

VIDÉO - General Electric Belfort : plusieurs centaines de salariés empêchent la tenue d'une réunion sur le plan social

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu

Plusieurs centaines de salariés de General Electric à Belfort, réunis en assemblée générale ce lundi matin, ont empêché la tenue de la première réunion d'information sur le plan social qui devait avoir lieu sur le site GE de Belfort.

Les salariés étaient réunis depuis 8h30 ce lundi en assemblée générale devant le bâtiment 66.
Les salariés étaient réunis depuis 8h30 ce lundi en assemblée générale devant le bâtiment 66. © Radio France - Nicolas Wilhelm

Belfort, France

Plusieurs centaines de salariés de General Electric, 800 selon la direction, 1.500 selon les syndicats, ont empêché lundi matin la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social. Cette première réunion devait débuter à 9h mais des salariés ont bloqué l'entrée de la salle où elle devait se tenir et la direction a décidé, peu après 9h, de la reporter.

La prochaine réunion d'information sur le plan social devrait finalement avoir lieu ce vendredi 21 juin, dans un lieu extérieur au site GE de Belfort, et à un horaire qui sera communiqué ultérieurement, a-t-on appris ce lundi soir de source syndicale.

Les salariés étaient réunis en assemblée générale dans le hall du bâtiment 66, avenue de la découverte.  - Radio France
Les salariés étaient réunis en assemblée générale dans le hall du bâtiment 66, avenue de la découverte. © Radio France - Nicolas Wilhelm

"Ce combat, on va le gagner tous ensemble, on va les faire plier" (Francis Fontana)

"Aujourd'hui, c'est la première bataille, on voit qu'on a des armes, que vous êtes avec nous", a lancé aux salariés en assemblée générale, Philippe Petitcolin, délégué CFE-CGC. "La première bataille est gagnée", a ajouté Francis Fontana, délégué Sud Industrie.

Antoine Peyratout, directeur général de GE Power, a regretté, sous les huées de salariés, que n'ait pas pu se tenir "un débat serein et constructif" et a annoncé la convocation d'une nouvelle réunion dans les prochains jours.

Salariés mobilisés dès 8h30

La réunion du CSE (Comité Social et Economique) de ce lundi 17 juin, prévue depuis plusieurs jours, devait lancer le processus d'information et de consultation du plan de suppressions d'emploi annoncé fin mai : 1 050 postes dans le Territoire de Belfort dont 800 dans la division turbines à gaz.

L'intersyndicale avait appelé dès la semaine dernière les salariés à empêcher la tenue de cette réunion et à se rassembler devant le site, une demi-heure avant le début de la réunion, vers 8h30, comme le montrent ces photos prises avant le début de l'AG.

Les salariés ont commencé à arriver sur le site peu avant 8h30. - Radio France
Les salariés ont commencé à arriver sur le site peu avant 8h30. © Radio France - Nicolas Wilhelm
GE a annoncé la suppression de 1 050 postes dans le Territoire de Belfort dont 800 dans la division turbines à gaz. - Radio France
GE a annoncé la suppression de 1 050 postes dans le Territoire de Belfort dont 800 dans la division turbines à gaz. © Radio France - Nicolas Wilhelm

C'est sur ce même site, dans le bâtiment 66, avenue de la découverte à Belfort, que le ministre de l'économie Bruno Lemaire avait été reçu, sous les sifflets des salariés, le 3 juin dernier. Quatre jours plus tard, le 7 juin, près de 200 salariés avaient retardé la sortie d'une turbine à gaz de l'usine General Electric de Belfort en signe de protestation. 

Une pétition lancée en ligne début juin par l'intersyndicale avait recueilli ce lundi plus de 14.500 signatures.

Dès 8h30, plusieurs dizaines de salariés étaient rassemblées sur le site, sous le soleil. - Radio France
Dès 8h30, plusieurs dizaines de salariés étaient rassemblées sur le site, sous le soleil. © Radio France - Nicolas Wilhelm

Grande manifestation samedi prochain, 22 juin

Ce lundi marque le coup d'envoi d'une grande semaine de mobilisation pour soutenir les salariés de General Electric. Samedi prochain, le 22 juin, une grande manifestation de soutien aux salariés de GE est annoncée dans les rues de Belfort. Le rendez-vous a été fixé à 14h, au départ de la Maison du Peuple, à Belfort. Le cortège se rendra ensuite jusqu'à la préfecture où une délégation sera reçue par la préfète.