Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PHOTOS - L'orfèvrerie Liberty à Saint-Fort au service du grand chef Alain Ducasse et de l'Hôtel Plaza Athénée à Paris

vendredi 12 octobre 2018 à 4:05 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

L'orfèvrerie Liberty à Saint-Fort vous ouvre ses portes ce vendredi et ce samedi. C'est une entreprise labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant", dont le savoir-faire est reconnu par les plus grands restaurants et hôtels haut de gamme.

Les créations de l'orfèvrerie Liberty de Saint-Fort sont à découvrir ce vendredi et ce samedi.
Les créations de l'orfèvrerie Liberty de Saint-Fort sont à découvrir ce vendredi et ce samedi. © Radio France - Charlotte Coutard

Saint-Fort, France

C'est un savoir-faire qui se transmet d'employés en employés depuis 90 ans. L'orfèvrerie Liberty vous ouvre ses portes ce vendredi et ce samedi à Saint-Fort.

Le pari de deux habitants de Château-Gontier

L'orfèvrerie a été créée à Sablé-sur-Sarthe en 1928, placée en liquidation judiciaire en 2005, rachetée par deux habitants de Château-Gontier, Benoit de Grandmaison et son épouse. Ils ont fait construire de nouveaux ateliers à Saint-Fort en 2008, mais ils ont emmené avec eux une partie des machines, et les cinq employés de l'atelier.

Benoit de Grandmaison, le patron de l'orfèvrerie Liberty depuis 2005. - Radio France
Benoit de Grandmaison, le patron de l'orfèvrerie Liberty depuis 2005. © Radio France - Charlotte Coutard

"On a réussi à conserver tous ces savoir-faire".

Aujourd'hui, c'est une entreprise labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant", pour un savoir-faire potentiellement menacé. "C'est pas tellement le standardiste ou le commercial qui vont faire le fond de l'entreprise, c'est véritablement la main, le fabricant, le créateur, l'opérateur, c'est la main, c'est l’œil, c'est l'oreille", explique Benoit de Grandmaison. 

"Il fallait faire en sorte que l'on puisse continuer à s'attacher les services des employés et qu'on pense à la relève. Aujourd'hui les salariés qui étaient à Sablé sont partis en retraite, certains après quarante-trois ans de présence, et nous avons intégralement renouvelé le personnel, il y a quatre personnes dans l'atelier. Ça veut dire qu'on a réussi à conserver tous ces savoir-faire. Et il faut faire en sorte que ceux qui aujourd'hui démarrent dans ce métier puissent demain être à leur tour formateur de leurs successeurs", ajoute le patron de l'entreprise.

Les casseroles du grand chef Alain Ducasse confiées aux employés de Liberty

Les employés de l'orfèvrerie Liberty créent de A à Z des milliers d'objets chaque année : 6000 timbales en argent pour des baptêmes par exemple, des plateaux en argent, des chandeliers, de la vaisselle, des couverts. Mais ils restaurent également des objets anciens ou précieux.

L'orfèvrerie Liberty fabrique 6000 timbales en argent par an. - Radio France
L'orfèvrerie Liberty fabrique 6000 timbales en argent par an. © Radio France - Charlotte Coutard

"Une exigence de très grande qualité dans notre intervention".

Preuve de ce savoir-faire reconnu, le grand chef cuisinier Alain Ducasse confie ses casseroles aux doigts experts des employés. "C'est ce qu'on appelle de l'étamage culinaire, on va venir déposer de l'étain à l'intérieur d'une casserole en cuivre. Ces casseroles appartiennent à Alain Ducasse, un très grand chef cuisinier, et nous réalisons pour lui l'étamage culinaire de ses différentes pièces de cuivre", montre modestement Benoit de Grandmaison. "Nous sommes un atelier métiers d'art, et on travaille pour des artistes d'art, d’où l'exigence de très grande qualité dans notre intervention".

Les casseroles d'Alain Ducasse se refont une beauté. - Radio France
Les casseroles d'Alain Ducasse se refont une beauté. © Radio France - Charlotte Coutard

Autre exemple, l'orfèvrerie Liberty restaure en ce moment les saucières et les cafetières anciennes du Plaza Athénée, le grand hôtel parisien de luxe 5 étoiles.

Des machines d'époque, parfois centenaires

Si vous allez visiter les ateliers ce vendredi ou ce samedi, vous ne verrez aucune machine sophistiquée, pas d'ordinateur. Ici tout se fait avec des machines manuelles, actionnées par la main de l'homme. 

"Le tour à guillocher par exemple est daté de 1909, il est plus vieux que l'entreprise", sourit Benoit de Grandmaison. Les employés travaillent aussi bien sur des objets en argent, en or, en cuivre ou en nickel.

Le tour à guillocher date de 1909. - Radio France
Le tour à guillocher date de 1909. © Radio France - Charlotte Coutard
L'étape la plus complexe, le traitement de surface avec de l'argent, de l'or, du cuivre ou du nickel. - Radio France
L'étape la plus complexe, le traitement de surface avec de l'argent, de l'or, du cuivre ou du nickel. © Radio France - Charlotte Coutard

Pour découvrir les objets et le travail des employés, vous pouvez vous rendre à l'orfèvrerie Liberty de Saint-Fort, 2 rue de l'Orgerie, pour des portes ouvertes.

Plusieurs artistes exposeront également leurs créations, et notamment des bijoux.