Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PHOTOS - Les moniteurs d'auto-écoles en colère ce lundi dans les rues de Bordeaux et sur la rocade

lundi 5 mars 2018 à 14:16 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

La mobilisation a été à la hauteur des attentes, ce lundi pour les auto-écoles à Bordeaux. Ils ont mené une opération escargot pendant près de trois heures, bloquant notamment la rocade. Alors que certains étaient reçus à la préfecture, la manifestation s'est terminée devant la Cité administrative.

La manifestation a crée une belle pagaille dans les rues de Bordeaux.
La manifestation a crée une belle pagaille dans les rues de Bordeaux. © Radio France - Thomas Coignac

Bordeaux, France

"L'administration nous tue !". Tel était le message le plus partagé lors de la manifestation des moniteurs et directeurs d'auto-école, ce lundi à Bordeaux, et sur la rocade. Dans le viseur des manifestants, les délais trop longs entre les inscriptions des jeunes conducteurs et leurs autorisation de rouler. Ils pointent une mauvaise organisation de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM). 

Le slogan était souvent répété par les manifestants, comme ici, au départ du centre routier.  - Radio France
Le slogan était souvent répété par les manifestants, comme ici, au départ du centre routier. © Radio France - Thomas Coignac
Et sur les cartons qu'ils ont laissé devant la cité administrative.  - Radio France
Et sur les cartons qu'ils ont laissé devant la cité administrative. © Radio France - Thomas Coignac

Sur la route, les manifestants ont crée d'importants bouchons, notamment sur la rocade. Le trafic était saturé entre le pont François-Mitterrand et l'aéroport, entre lesquels les 150 véhicules du cortège ont roulé à moins de 30 km/h de moyenne. 

La rocade paralysée par les moniteurs d'auto-écoles.  - Radio France
La rocade paralysée par les moniteurs d'auto-écoles. © Radio France - Thomas Coignac
La police bloquait les entrées de rocade au passage des manifestants. - Radio France
La police bloquait les entrées de rocade au passage des manifestants. © Radio France - Thomas Coignac

Remontés, les auto-écoles se disent "à bout". Ils avaient déjà manifesté deux fois l'été dernier, mais l'ampleur avait été moindre. "L'administration veut notre mort !, s'exclame Catherine Grousset, de l'auto-école de Belfort à Mérignac. "On est des petites structures, on n'a pas les reins solides", explique Sandrine Allain, qui travaille à Fargues-Saint-Hilaire, dans l'Entre-Deux-Mers. Tous racontent les moniteurs mis en vacances ou au chômage technique, faute d'élèves à qui enseigner. 

Un moniteur harangue les manifestants, avant le départ. - Radio France
Un moniteur harangue les manifestants, avant le départ. © Radio France - Thomas Coignac
4 0000 dossiers en attente, d'après les manifestants. - Radio France
4 0000 dossiers en attente, d'après les manifestants. © Radio France - Thomas Coignac

Avant de quitter le parvis de la cité administrative, à 12h30, un délégué syndical prend la parole, relatant les avancées de la réunion à la Préfecture : "Ils ont pris conscience qu'il y avait un malaise. Ils vont analyser la situation", dit-il. Résumé accueilli par de nombreux applaudissements ironiques.