Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le couturier Pierre Cardin, décédé ce mardi, avait aussi associé son nom à la porcelaine de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Le couturier Pierre Cardin, décédé ce mardi, était bien sûr un grand nom de la mode, mais il avait aussi apporté sa collaboration dans différents domaines artistiques, et notamment dans la porcelaine de Limoges. C'était il y a près d'un demi-siècle, en 1972, pour le porcelainier Lafarge.

Le couturier Pierre Cardin, en 2016 à Paris
Le couturier Pierre Cardin, en 2016 à Paris © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO/EFE/Newscom/MaxPPP

C'est une grande page de l'histoire de la mode qui s'est refermée ce mardi avec le décès à l'âge de 98 ans du couturier Pierre Cardin, qui a marqué son époque avec ses créations futuristes, ses produits dérivés et son imagination sans limite. "Le grand couturier qu'il fut a traversé le siècle, laissant à la France et au monde un héritage artistique unique dans la mode mais pas seulement", écrivent ses neveux et nièces dans un communiqué. Et en effet, Pierre Cardin a aussi apporté sa collaboration dans différents domaines artistiques, et notamment dans la porcelaine de Limoges. C'était il y a 48 ans, en 1972 ! "_La Manufacture Lafarge va faire appel à lui_,  pour créer un service, le service Equation", explique Thomas Hirat, responsable du Musée du Four des Casseaux à Limoges. Un service en porcelaine "qui à l'époque ne rencontrera pas un grand succès commercial, cela marcherait sûrement beaucoup plus aujourd'hui, mais cela laisse une trace importante dans les arts décoratifs et la participation de la porcelaine de Limoges là-dedans", précise-t-il.

Sortir du "moule de la convention"

Car c'était bien sur le plan de la décoration que Pierre Cardin avait apporté sa touche et son regard. "Pierre Cardin a amené une nouvelle lecture par des couleurs, par une aile avec un décor désaxé pour une sous-tasse par exemple", poursuit Thomas Hirat, "des petits détails qui appartiennent vraiment à un oeil nouveau et mûr des arts décoratifs en général, et qui ne sont pas dans le moule de la convention d'un décorateur à l'époque".     Pierre Cardin n'a en effet pas amené de révolution technique, "c'est plus sur le style, la couleur et tout simplement les barrières que l'on repousse dans la convention qui était à l'époque de décorer le centre d'une assiette ou d'une sous-tasse, lui allait plutôt s'intéresser à une partie de l'aile, par exemple, ce qui était osé car les gens étaient habitués à ces conventions sur un décor" explique encore Thomas Hirat. "Et donc ces personnages comme Pierre Cardin, souvent jugés avant-gardistes dans les couleurs et dans les dispositions de ces décorations affrontaient les enjeux commerciaux de l'époque". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess