Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Pietrapola les Bains : le thermalisme, un enjeu pour la Corse ?

lundi 11 mars 2019 à 11:06 Par Hélène Battini et Thibault Quilichini, France Bleu RCFM

Située sur la commune d'Isulacciu di Fium’Orbu, la station thermale de Pietrapola prépare sa réouverture prévue le 25 mars prochain. Une reprise conditionnée par plusieurs recrutements mais aussi de nouveaux investissements financiers.

La station thermale de Pietrapola est située sur la commune d'Isulacciu di Fium’Orbu
La station thermale de Pietrapola est située sur la commune d'Isulacciu di Fium’Orbu - DR/

Corse, France

Les bains de Pietrapola emploient 8 personnes en saison et sont les seuls de l'île à être agréés par la sécurité sociale pour le traitement de certaines pathologies comme les rhumatismes. Propriété de la Collectivité de Corse, la structure peine toutefois à voir son activité décoller. 

Une des 89 stations thermales agréées par l'assurance maladie en France

Pour la commune d'Isolacciu di Fium’Orbu, la station est un atout majeur qui ne connait toutefois plus son lustre d'antan, comme l'explique Christian Higoa, un habitant : « Moi j’ai connu les thermes à une époque où cela fonctionnait énormément, le village vivait autour des thermes, chaque personne qui avait une pièce à louer trouvait des gens à héberger pour la saison. Ensuite on a connu le déclin de cet établissement avec celui du village, la fermeture des épiceries, des cafés, on arrive maintenant avec un village en sommeil malgré cette richesse qui nous permettrait de développer une réelle économie ».

350 curistes en 2018 à Pietrapola

Cette année, la saison est rallongée et l'établissement compte 400 réservations mais la structure n'est toujours pas rentable. Jacky Bartoli maire d'Isolacciu di Fium’Orbu en appelle à la propriétaire des lieux, la Collectivité de Corse. « Je suis peut-être mal placé mais si l’établissement appartenait à la commune je ferais une DSP car il y a des repreneurs qui sont capables de mettre en place un vrai projet de développement pour le thermalisme. Il pourrait y avoir facilement _une quinzaine d’emplois sur place_, je demande à la CDC de faire plus pour développer le thermalisme en Corse. »

258 000€ sont justement investis par la Collectivité de Corse pour effectuer des travaux cette année et parer au plus urgent. À longs termes, une stratégie va être définie et les bains ne seront pas laissés à l'abandon affirme Pascale Simoni, conseillère territoriale Corsica Libera et présidente du conseil d'exploitation de l'établissement. « Là on a un pré-rapport qui nous a été rendu en février, suite à ça j’ai demandé qu’un certain nombre de précisions soient faites, il va m’être rendu courant mars. A partir de là avec le conseil d’exploitation et celui de l’exécutif on va définir réellement les axes de développement de façon à pouvoir établir un document plus précis, un réel business plan et parallèlement un concours d’idées d’architectes serait idéal pour mettre en musique tous ces choix. »

258 000€ sont justement investis par la Collectivité de Corse pour effectuer des travaux cette année et parer au plus urgent - Maxppp
258 000€ sont justement investis par la Collectivité de Corse pour effectuer des travaux cette année et parer au plus urgent © Maxppp - maxppp

Principale préoccupation à l'heure actuelle pour Pietrapola, trouver un kinésithérapeute et un infirmier avant le 25 mars date d'arrivée des premiers curistes.