Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

L'usine Alpine à Dieppe "sauvée pour au moins deux ans"

Renault officialise la suppression de 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France. Selon plusieurs sources, l'usine Alpine de Dieppe serait sauvé pour au moins deux ans.

Un atelier Alpine à Dieppe
Un atelier Alpine à Dieppe © Radio France - Michel Jérome

C'est une usine emblématique de la ville et, plus largement, de la Normandie. L'usine Renault de Dieppe (Seine-Maritime), qui produit les Alpine 110, n'est pas directement menacée par le plan d'économies de Renault. Le constructeur a annoncé ce vendredi 29 mai vouloir supprimer 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France. 

Le projet de la direction a été présenté jeudi soir aux organisations syndicales et l'usine dieppoise a obtenu un sursis. En effet, selon ces mêmes sources, une réflexion sera engagée sur l'avenir du site avec, à la clé, "un projet de reconversion" à la fin de la production de l'Alpine.

Interrogé ce matin sur France Bleu Normandie, le député communiste de Seine-Maritime, Sébastien Jumel annonce "un sursis de deux ans, peut-être trois." Il y a aura une table ronde à la rentrée pour parler de l'après, précise-t-il dans un communiqué. 

Une victoire, mais qu'il faudra coupler selon lui à de nombreux changements pour l'usine Alpine : "Il faudrait relancer la commercialisation de cette voiture. L'amener vers l'Allemagne ou l'Angleterre", autre idée, lancer la production de véhicules électriques sur le site. 

Devant l'usine Alpine, ce vendredi 29 mai au matin, "on demande à voir", on attend l'annonce officielle de ce sursis. "Le moral est là quand même", indique un salarié. Un conseil social et économique a lieu ce vendredi matin et l'annonce devrait être faite aux salariés après. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess