Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan de relance : 165 millions d'euros pour les entreprises du Territoire de Belfort

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le comité départemental de suivi du plan de relance est en place depuis ce vendredi 4 décembre dans le Territoire de Belfort. L'Etat a déjà versé 165 millions d'euros aux entreprises locales, à la fois pour les aider à traverser la crise mais aussi pour amorcer des investissements.

Lisi Automotiv Former possède deux sites de productions à Delle, dont un spécialisé dans les vis de moteurs automobiles
Lisi Automotiv Former possède deux sites de productions à Delle, dont un spécialisé dans les vis de moteurs automobiles © Radio France - Mado Oblin

Le préfet du Territoire de Belfort a détaillé ce vendredi 4 décembre la déclinaison locale du plan de relance avec l'installation du comité départemental de la relance. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'Etat verse 165 millions d'euros aux entreprises terrifortaines

Plus de 10 millions d'euros destinés aux investissements

Dans ces 165 millions d'euros, la quasi-totalité est allouée à leur soutien, pour leur permettre de traverser la crise économique. Cela représente 154,5 millions d'euros. Les PGE, prêt garanti par l'Etat représentent la plus grosse partie de ce montant (108 millions d'euros).  

Il reste donc une dizaine de millions d'euros pour les entreprises dans ce plan de relance, 10,4 exactement. Ils sont, eux, destinés aux investissements. En clair, à permettre de développer des projets, des initiatives qui, à terme, vont créer de l'emploi dans les secteurs de l'automobile et de l'aéronautique. Le préfet donne plusieurs exemples. Celui de la firme Lisi Automotive, basée à Grandvillars qui a reçu 800.000 euros pour porter un nouveau projet de vis. " La 'lead screw'  va leur ouvrir un nouveau marché absolument considérable juste grâce à cette innovation", affirme Jean-Marie Girier. 

Développer la filière hydrogène dans le Nord Franche-Comté

Autre entreprise qui bénéficie de cette enveloppe considérable : SMRC, à Rougegoutte. Une menace pesait pourtant ces derniers mois sur le maintien de l'activité dans le Nord Franche-Comté de ce fabricant de tableaux de bords pour 3008 et 5008. "Au-delà d'apporter des subventions, l'enjeu pour nous c'était aussi de conforter le maintien de cet établissement sur le territoire, ces enveloppes doivent permettre de fixer un certain nombre d'entreprises localement", détaille le préfet. En tout, une quinzaine d'entreprises devraient toucher ces aides gouvernementales, plusieurs dossiers sont encore en cours de traitement selon la préfecture.

Evidemment, ce plan de relance doit aussi permettre à la filière hydrogène de se développer dans le Nord Franche-Comté, car elle est créatrice d'emplois et permet de respecter la transition écologique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess