Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan de relance : en Dordogne, Manuco va toucher une aide de l'Etat

-
Par , France Bleu Périgord

Deux entreprises périgourdines vont toucher une aide financière de l'Etat via le dispositif "Territoires d'Industries" et le plan de relance : Rubi Cuir à Boulazac et Manuco à Bergerac. Cette dernière va pouvoir augmenter les capacités de ces lignes.

Manuco va toucher une aide de l'Etat de 240.000 euros
Manuco va toucher une aide de l'Etat de 240.000 euros - Capture d'écran Google Maps

248 000 euros. Voilà la somme que va toucher Manuco, entreprise phare de Bergerac qui produit de la nitrocellulose pour le civil et le militaire. Cette somme versée par l'Etat via son dispositif "Territoires d'Industries" va permettre à Manuco de concrétiser plus facilement un projet. 

Un projet à 1,5 million d'euros

C'est Manuco qui a sollicité cette aide exceptionnelle de l'Etat en pleine crise sanitaire pour l'aider à concrétiser un projet : augmenter les capacité de ces lignes existantes. 248 000 euros sera versée à l'entreprise sur des travaux à 1,5 million.  Le projet a une vertu économique et environnementale selon Bruno Fourest le directeur du site de Manuco à Bergerac : "On va pouvoir recycler davantage d'acide, donc ça nous évite d'en acheter et donc cela fait moins de camion sur la route et de devoir en resortir du site sous forme de déchets. On va réutiliser tous ces acides en interne".  L'entreprise devrait faire de belles économies : "Le marché est concurentiel donc on sera plus compétitif" poursuit-il. 

Le projet pourrait voir le jour dans l'année et selon le grand PDG du groupe cet investissement peut faire durer Manuco dans le temps. Le site de Bergerac emploie 78 salariés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess