Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan de relance : la Fédération du bâtiment dans la Vienne salue "une très bonne chose"

-
Par , France Bleu Poitou

Le plan de relance gouvernemental prévoit d'allouer 7,5 milliards d'euros à la rénovation énergétique. Un investissement qui donne de l'air aux entreprises du BTP.

Le secteur du BTP emploie deux millions de salariés en France.
Le secteur du BTP emploie deux millions de salariés en France. © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

"Quand le bâtiment va, tout va", dit un proverbe que le gouvernement semble avoir adopté. L'un des principaux bénéficiaires du plan de relance massif de 100 milliards d'euros détaillé jeudi par le Premier ministre est le secteur du bâtiment, avec 7,5 milliards d'euros alloués à la rénovation énergétique. 

"C'est à la fois bon pour l'emploi puisque le BTP c'est deux millions de salariés, c'est bon pour le pouvoir d'achat des citoyens qui vont pouvoir rénover et faire des économies d'énergie, c'est bon pour la justice sociale et c'est bon pour la planète", se réjouit Jérôme Beaujaneau, le président de la Fédération du bâtiment dans la Vienne, invité ce vendredi de la matinale de France Bleu Poitou.

Secteur employant plus de 6.000 personnes dans la Vienne, le BTP dans le Poitou comme ailleurs, reste la locomotive de la croissance et donc de la relance, veut croire ce chef d'entreprise. "Le bâtiment, ce n'est pas quelque chose de délocalisable donc oui quand le bâtiment va, tout va".

"C'est clair que sur Poitiers il y a des friches à réaménager et un manque flagrant de logement"

Seul bémol selon la Fédération du bâtiment de la Vienne, le plan de relance fait l'impasse sur les logements neufs. "Il y a trop peu de moyens mis sur la reconstruction des friches urbaines", remarque Jérôme Beaujaneau.

Alors que les syndicats CGT et Force ouvrière regrettent qu'aucune contrepartie ne soient demandées aux entreprises en terme de créations d'emplois, le patron du BTP dans la Vienne répond "qu'il fallait peut-être d'abord sauver les emplois présents". 

En échange des 7,5 milliards d'euros alloués au secteur, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a toutefois demandé aux entreprises du BTP "d'utiliser le moins possible de travailleurs détachés". "Nous interdisons le recours aux travailleurs détachés illégaux mais après, il faut savoir que nous avons un problème de main-d'oeuvre dans le bâtiment, si l'Etat nous aide à embaucher, on n'aura pas besoin de travailleurs détachés", assure Jérôme Beaujaneau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess