Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plan de sauvegarde chez Peugeot Motocycles Mandeure : 80 candidats aux départs volontaires

jeudi 28 mars 2019 à 14:49 Par Mélanie Kuszelewicz et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le CSE se déroule ce jeudi chez Peugeot Motocycles à Mandeure. Selon nos informations, plus de 80 salariés candidatent pour un départ volontaire. Le plan de sauvegarde entre dans sa phase active dans les prochains jours : 90 postes sont supprimés et 113 départs sont annoncés.

Plus de 80 dossiers de départs volontaires ont été déposés chez Peugeot Motocycles
Plus de 80 dossiers de départs volontaires ont été déposés chez Peugeot Motocycles © Maxppp - Jean Becker

Mandeure, France

Le CSE (comité social et économique) chez Peugeot Motocycles à Mandeure doit se dérouler ce jeudi. La question des départs volontaires devrait être évoquée à cette occasion. Après la période de candidature, le plan de sauvegarde de l'emploi entrera en vigueur dans les prochains jours. 90 postes sont supprimés et 113 départs sont annoncés. 

Le PSE remporte un certain succès auprès des salariés

Les salariés qui travaillent sur les postes visés par le PSE avaient jusqu'à la fin de la semaine dernière, pour faire connaitre leur volonté de départ. Selon nos informations, les dossiers devraient dépasser les 80 volontaires. En revanche, tous les postes ne correspondent pas à ceux visés par le PSE. 

Yunus fait partie de ces volontaires. Il a été embauché il y a seulement quatre ans et compte profiter de l'accompagnement proposé par Peugeot Motocycles pour créer sa propre entreprise : "Les conditions sont intéressantes pour moi. Il y a 10 000 euros plus 2 000 euros si on reste dans le secteur" déclare-t-il. La salariés volontaires partiraient également avec un an de salaire qui s'ajoute aux indemnités de départs.  

Les départs (volontaires ou contraints) vont s'échelonner jusqu'à la fin de l'année 2019. Il y a quatre échéances de départs, selon les postes : immédiatement, à 3 mois, à 6 mois ou à 9 mois. Les premières lettres de licenciement pourraient être expédiés ces prochains jours (pour ceux qui n'ont pas fait acte de candidature). Après ce PSE, l'effectif de l'usine de Mandeure devrait se stabiliser autour de 280 personnes contre 400 actuellement.