Économie – Social

Plan emploi : "de la poudre aux yeux" pour certains chômeurs ligériens

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 18 janvier 2016 à 19:00

Pôle emploi dit avoir financé la formation de 2.800 chômeurs ligériens en 2015.
Pôle emploi dit avoir financé la formation de 2.800 chômeurs ligériens en 2015. © Radio France - Radio France

François Hollande a détaillé, ce lundi matin, son "plan d'urgence" contre le chômage, avec notamment la formation de 500.000 chômeurs. À priori une bonne nouvelle pour les demandeurs d'emploi mais ils sont nombreux à ne plus croire en l'efficacité des formations Pôle emploi.

Le président de la République, François Hollande  a détaillé,  ce lundi matin, son "plan d'urgence" contre le chômage. Un plan estimé à plus de 2 milliards d'euros, financés par des économies d'après le chef de l'État. La moitié, c'est-à-dire un milliard d'euros, servira à financer la formation de 500.000 chômeurs, avec des formations notamment liées aux secteurs du numérique, de l'énergie, du bâtiment ou encore du service à la personne.

Une très bonne nouvelle pour l'AFPA Loire

"Ce plan de formation est une très bonne nouvelle pour nous", explique Patrice Boulandet, le responsable de la formation à l'AFPA Loire. Il va permettre sûrement d'embaucher de nouveaux formateurs et d'étendre considérablement les formations excitantes pour les chômeurs.

"L'AFPA Loire forme aujourd'hui 300 personnes et pourrait doubler ses effectifs sans problème".

L'AFPA Loire n'a pas encore connaissance des modalités de ce plan de formation et devra comme les autres organismes de formation répondre aux différents appels d'offres lancés par Pôle Emploi et les Conseil régional notamment. En 2015, Pôle emploi dit avoir financé la formation de 2.800 chômeurs dans la Loire.

Patrice Boulandet, le responsable de la formation à l'AFPA Loire.

Certains chômeurs ligériens très sceptiques face à ce plan pour l'emploi

Du côté des demandeurs d'emploi, certains sont aussi optimistes et prennent cette annonce avec espoir.

Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. De nombreux chômeurs sont très sceptiques face à ce "plan d'urgence pour l'emploi". Medhi, Ligérien de 52 ans, vient tout juste de terminer une formation d'un an et demi en Haute-Savoie pour apprendre le métier d'agent de maintenance des bâtiments. Aujourd'hui, après tous ses efforts et après avoir quitté sa famille pendant 18 mois, il se retrouve de nouveau au chômage.

"Ce plan emploi, c'est de la poudre aux yeux pour faire croire à une baisse du chômage".

"Ces formations ne règlent pas le problème. Il n'y a pas de travail et à la fin on se retrouve au même point, sans emploi", assure Medhi.

Des formations qualifiantes, adaptées au marché de l'emploi, en priorité pour ceux qui ont peu ou pas de diplôme, Mehdi est d'accord en principe avec ces mesures de François Hollande; mais il n'y croit plus désormais.

Certains chômeurs sont très sceptiques car déçus des formations Pôle emploi.

 

Partager sur :