Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plan pauvreté en Bourgogne-Franche-Comté : quelles avancées depuis neuf mois ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Neuf mois après le lancement du Plan pauvreté par le gouvernement, Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté assistait à la deuxième conférence régionale des acteurs à l'IRTESS de Dijon. Il est venu pour faire le point sur les avancées.

Deuxième conférence régionale sur la plan pauvreté à l'IRTESS de Dijon, avec au centre Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.
Deuxième conférence régionale sur la plan pauvreté à l'IRTESS de Dijon, avec au centre Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté. © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Près de neuf mois après le lancement du Plan Pauvreté par le gouvernement, Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté était à Dijon ce jeudi 11 juillet 2019. Il participait à la deuxième conférence régionale des acteurs à l'Institut Régional Supérieur du Travail Éducatif et Social de Bourgogne (IRTESS). 

La rencontre des différents acteurs sur le terrain

"La première avancée c'est d'avoir réussi à réunir des acteurs très différents du terrain", un point important pour Mathilde Bibouda, la responsable à Dijon du Centre Régional d'Étude d'action et d'Information des personnes en situation de vulnérabilité. Une démarche inédite reconnait Sylvie Laroche, la directrice de Coop'Agir une association bourguignonne pour l'emploi l'hébergement et le logement, mais attention aux effets d'annonces, "est-ce que les moyens seront à la hauteur des ambitions affichées, c'est trop tôt pour le dire mais ma conviction c'est qu'il faut tout tenter, et qu'aujourd'hui il y a encore du chemin à faire."

Sylvie Laroche, la directrice de Coop'Agir une association bourguignonne pour l'emploi l'hébergement et le logement, elle croit au Plan mais se méfie des effets d'annonces

Un Pacte Solidarité signé en juin en Côte-d'Or

"Ces sont les acteurs du terrain qui vont décider où doivent porter les priorités" Olivier Noblecourt 

Des interrogations qu'a entendues Olivier Noblecourt, mais le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, insiste sur un autre point, "la contractualisation entre l'État et les départements va permettre aux acteurs de terrain, ils sont 6.000 au niveau national et 300 réunis ici à Dijon, de proposer à l'État de prioriser les moyens sur les formes d'intervention les plus efficaces pour l'accompagnement vers l'emploi ou par exemple pour s'attaquer aux inégalités territoriales dans le monde rural."

Pour Olivier Noblecourt, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, c'est un plan inédit.

Le département de la Côte-d'Or a signé le 14 juin dernier, le pacte de Solidarité Côte-d'Or, c'est une déclinaison départementale de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté qui définit les engagements réciproques du Département et de l'État en la matière sur la période 2019-2021.