Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plan pauvreté : le Secours Populaire de Savoie ne "s'attend pas à un miracle"

mercredi 12 septembre 2018 à 18:16 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays de Savoie

Le plan contre la pauvreté sera annoncée ce jeudi par Emmanuel Macron. En Savoie, la secrétaire générale du Secours Populaire n'espère pas grand chose de la réforme.

Photo d'illustration - Secours populaire français
Photo d'illustration - Secours populaire français © Maxppp - Sebastien JARRY

Chambéry, France

"Je ne m'attends pas à un miracle" Régine Barberet est la secrétaire générale du Secours Populaire en Savoie. Elle ne cache pas son scepticisme sur le plan pauvreté annoncé ce jeudi matin par le Président de la République, "ce qu'il faut, c'est agir sur la précarité de l'emploi. Tant qu'on a des petits boulots, on peut difficilement s'en sortir. Quand on est une femme seule avec des enfants sans formation, on vous propose la plupart du temps de nettoyer les bureaux le soir à partir de 21h mais lorsque vous avez payé la nounou, il vous reste quoi ? Plus rien."

Le Secours Populaire français a publié ce mardi son baromètre de la pauvreté : Plus de huit millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, un seuil officiel fixé à 1015 euros par mois. "On ne peut pas faire grand chose avec aussi peu : vous n'achetez pas de la viande à 28 euros du kilo et encore moins une place de cinéma à 11 euros !" constate Régine Barberet.

Près de dix mille personnes bénéficient de l'aide de l'association en Savoie, des familles mais surtout des mères célibataires : _"_elles représentent 70% des familles qui viennent ici se nourrir et se vêtir. C'est une vraie problématique ici. Elles survivent avec le montant du RSA, elles viennent nous demander de l'aide avec beaucoup d'appréhension. C'est plus confortable d'être du côté de celui qui donne que du côté de celui qui reçoit" conclut Régine Barberet.