Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Plan social à France Transfo : le maire de Maizières-lès-Metz insiste sur le "facteur humain"

mercredi 13 mars 2019 à 8:34 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Julien Freyburger a rencontré la semaine passée la direction de Schneider Electric qui a annoncé 94 suppressions de postes sur sa filiale France Transfo en Moselle. Le maire de Maizières-lès-Metz surveille de près les discussions et a eu confirmation que des activités pourraient être relocalisées.

Le site France Transfo - Schneider Electric de Maizières-lès-Metz (Moselle), 1er février 2019.
Le site France Transfo - Schneider Electric de Maizières-lès-Metz (Moselle), 1er février 2019. © Radio France - Magali Fichter

Moselle, France

"Je n’accepterai pas qu'on impose des mesures aux salariés sans obtenir leur accord." Julien Freyburger suit de près la situation à France Transfo sur sa commune de Maizières-lès-Metz et à Ennery où Schneider Electric a annoncé en janvier un plan social qui touchera 94 postes sur 377 avec l'abandon progressif de la fabrication de transformateurs à huile. Mardi, 90% des salariés ont débrayé selon l'intersyndicale et le mouvement doit se poursuivre jusqu'à ce jeudi pour peser sur les négociations en cours. 

Des engagements qui attendent confirmation

Accompagné du député (LREM) de la circonscription Belkhir Belhaddad, le maire (LR) de Maizières-lès-Metz a rencontré la direction du groupe la semaine passée. Il était venu chercher des assurances sur le traitement réservé aux employés qui selon lui "ont un attachement très fort à leur société, en plus de leur savoir faire. Il ne faut pas faire abstraction du facteur humain." S'il dit avoir obtenu des engagements en ce sens, Julien Freyburger n'en reste pas moins sur ses gardes au vu des informations dont il dispose localement au sein de l'entreprise : "Il y a eu des moments difficiles ces derniers jours, et fort heureusement les négociations ont repris." 

De possibles relocalisations ? 

Les élus mosellans ont également eu la confirmation que Scheider Electric, qui affiche une santé financière solide, envisageait de relocaliser certaines activités aujourd'hui installées en Turquie et en Pologne."Un projet d'extension du site d'Ennery a été abordé au niveau de la communauté de communes de Rives de Moselle." Une nouvelle rassurante pour le maire qui insiste sur un siècle de présence de cette entreprise sur son territoire et qui mise sur la bonne volonté du groupe. Sinon, prévient-il, "on entendra parlé des collectivités."

Julien Freyburger, maire de Maizières-lès-Metz, invité de France Bleu Lorraine