Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

VIDÉO - Plan social chez General Electric : Bruno Le Maire à Belfort la semaine prochaine

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno le Maire a annoncé ce mercredi à l'Assemblée nationale, qu'il se rendrait à Belfort la semaine prochaine pour rencontrer les responsables syndicaux de General Electric.

Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale ce mardi 28 mai 2019.
Bruno Le Maire à l'Assemblée nationale ce mardi 28 mai 2019. © Maxppp - Christophe Morin

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé, mercredi à l'Assemblée nationale, qu'il se rendrait la semaine prochaine à Belfort pour rencontrer les responsables syndicaux de General Electric et étudier des pistes pour "réindustrialiser le site", après l'annonce du plan social. Répondant à une question de la députée de la France Insoumise Danièle Obono, Bruno Le Maire a également indiqué qu'il s'entretiendrait jeudi au téléphone avec le président de General Electric et qu'il lui "demanderait d'améliorer son plan social".

Je me rendrai à Belfort dès la semaine prochaine"

"Je me rendrai à Belfort dès la semaine prochaine pour discuter avec les responsables syndicaux des pistes de travail pour réindustrialiser le site de General Electric", a déclaré le ministre. "Oui, il y a des perspectives", a affirmé M. Le Maire, en citant l'aéronautique, la rénovation des centrales et les énergies renouvelables. Le ministre a ajouté qu'il s'était entretenu avec les élus locaux de Belfort "pour travailler avec eux à des solutions constructives", en saluant leur "sens des responsabilités".

Bruno Le Maire a d'autre part dit que "les activités de turbines à gaz qui expliquent le plan social annoncé par General Electric sont la propriété de General Electric depuis 1999". "A ma connaissance, en 1999, Emmanuel Macron n'était ni ministre de l'Economie, ni président de la République française", a poursuivi le ministre, en réponse à l'interpellation de la députée France insoumise. "Emmanuel Macron porte l'entière responsabilité de ce désastre. C'est lui qui a organisé la vente d'Alstom à General Electric", avait notamment déclaré Danièle Obono.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess