Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plan social chez Pages Jaunes, le site de Saint-Laurent-du-Var va disparaître

jeudi 12 avril 2018 à 19:29 Par Romain Sost, France Bleu Azur

La stratégie annoncée par la direction du groupe des Pages Jaunes (SoLocal), prévoit la suppression de 1 000 postes d'ici à 2019. Actuellement réparti sur tout le territoire, la direction souhaite réorganiser l'entreprise sur cinq sites. Celui de Saint-Laurent-du-Var va disparaître.

Rassemblement des employés des Pages Jaunes à Saint-Laurent-du-Var
Rassemblement des employés des Pages Jaunes à Saint-Laurent-du-Var © Radio France - Romain Sost

Saint-Laurent-du-Var, France

Ils sont commerciaux, développeurs web ou travaillent au service du marketing, les 70 employés du site des Pages Jaunes de Saint-Laurent-du-Var craignent pour leur avenir. Certains d'entre eux y sont depuis l'ouverture, il y a plus de 20 ans. Le 13 février dernier, la direction du groupe a présenté son plan "SoLocal 2020" qui va entraîner de nombreux bouleversements dans l'organisation de la société.

  • 1 000 postes supprimés sur la période 2018-2019
  • Centralisation sur cinq sites : Lille, Lyon, Bordeaux, Rennes et Boulogne-Billancourt

Nous sommes leaders en création de sites web en France

"Le _virage internet a été complètement pris_" affirme Alexandre Gamay, représentant syndical CFE-CGC à Saint-Laurent-du-Var. Il ajoute que sa société est le "premier créateur de sites web dans l'hexagone avec plus de 300 000 clients".

Pour Saïdi Ichir, de la CFDT, il y a un danger avec cette réorganisation d'être "mangé à la manière d'un boa", "lentement mais sûrement" par les GAFAM (que sont les géants Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). Les Pages Jaunes seraient selon lui, le plus gros collecteur de DATA (données informatiques) en Europe.