Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plan Urgences à l’hôpital : "Tout ne sera pas réglé avec ces annonces mais il y a de vraies avancées" (CHU de Grenoble)

-
Par , France Bleu Isère

La directrice général du CHU de Grenoble Alpes accueille avec intérêt les annonces d'Agnès Buzyn, même si elle reconnait également qu'il faudra du temps pour réformer tout le système de santé dans le pays. Monique Sorrentino était l'invitée de France Bleu Isère ce mercredi matin.

Monique Sorrentino la directrice générale du CHU Grenoble Alpes
Monique Sorrentino la directrice générale du CHU Grenoble Alpes © Radio France - Nicolas Crozel

Grenoble, France

"Il y a dans ce plan des annonces à court terme, à moyen terme et à long terme" constate Monique Sorrentino, "tout ne sera pas réglé avec ce plan mais il y a vraiment des annonces importantes qui sont faites" explique la directrice générale du CHUGA, qui cite pèle mêle, les dispositifs de coordination avec la médecine de ville pour améliorer la régulation de l'accueil aux urgences, le remboursement des transports médicaux pour les personnes âgées lorsqu'elles vont consulter en libéral (auparavant seuls les transports vers les hôpitaux étaient pris en charge d'ou le fait que beaucoup choisissaient de venir à l’hôpital) ou encore une prime pour les personnels des urgences. 

revoir la régulation de l'accueil aux urgences

Tout est question aussi d'organisation. Monique Sorrentino rappelle qu'avant même les annonces de la ministre, elle avait réussi cet été à ouvrir beaucoup plus de lits que l'été dernier aux urgences, "en jouant sur l'organisation et la répartition des moyens disponibles." La patronne de l’hôpital de Grenoble salue aussi "la mobilisation de ses personnels" et se félicite du retour à "un climat plus apaisé" au sein de son établissement après des mois de lourdes tensions. 

Monique Sorrentino invitée de France Bleu Isère

Choix de la station

France Bleu