Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Plus de 600.000 repas seront distribués cet hiver par les Restos du Cœur d'Indre et Loire

lundi 26 novembre 2018 à 5:42 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

La 34ème campagne d'hiver des Restos du Cœur commence ce lundi. Avec comme d'habitude en Touraine, son lot d'inquiétudes lié à la hausse du nombre de bénéficiaires et de repas.

On s'active dans les grands frigos des Restos d'Indre et Loire pour trier, charger et distribuer les palettes de nourriture destinée à plus de 7000 bénéficiaires
On s'active dans les grands frigos des Restos d'Indre et Loire pour trier, charger et distribuer les palettes de nourriture destinée à plus de 7000 bénéficiaires © Radio France - Denis Guey

Indre et Loire

Les Restos du Cœur d'Indre-et-Loire lancent ce lundi leur 34 ème campagne d'hiver. Elle durera 15 semaines jusqu'au 15 mars. Il faut s'attendre encore à une hausse des bénéficiaires d'au moins 7% par rapport à l'hiver 2017-2018 ce qui portera leur nombre de 7000 à 7500. Quant au nombre de repas, il sera lui aussi très certainement à la hausse: 600 000 au lieu de 530 000 l'hiver dernier soit une augmentation de 12 à 15%. Impossible pour Michel Flamé, le président des Restos en Indre-et-Loire, de ne pas voir pointer cette 34 ème campagne sans une pointe d'anxiété:

Je n'ai pas d'inquiétude en terme de produits à distribuer car nous avons des parrains généreux. Là où j'ai un peu d'inquiétude c'est pour le nombre de bénévoles et pour nos matériels de campagne. 550 bénévoles pour 19 centres de distribution et bientôt 21 puisque deux vont s'ouvrir en décembre à Tours Les Fontaines et à Château-Renault. C'est toujours insuffisant pour pallier aux maladies ou aux défections. Et puis, notre camion frigorifique est actuellement en panne, le devis est de 2 700 euros, nous sommes incapables de financer çà  -Michel Flamé, président des Restos d'Indre-et-Loire

France Bleu Touraine a assisté aux préparatifs de cette nouvelle campagne en se rendant dans les locaux des Restos du Cœur d'Indre-et- Loire, au centre logistique de Rochepinard à Tours. Le hangar contient 20 tonnes de nourriture en moyenne, mais cela peut parfois monter à 120 tonnes lors des grandes livraisons en provenance des donateurs et de l'Union Européenne. 

Mohammed est là depuis 7H00 du matin dans le grand hangar de stockage des restos d'Indre et Loire. Il fait partie des 20 salariés en insertion aux restos depuis un mois: "notre travail consiste à trier les légumes, à faire des palettes et à préparer les camions pour le lendemain afin de partir alimenter les centres" 

Jean-Claude, bénévole depuis un an, prépare lui aussi activement sa tournée: "ce qui m'intéresse c'est qu'il y a à la fois un mélange d'origine dans nos rencontres avec les bénéficiaires et cela nous fait rester aux contact des réalités de la vie"

C'est dans des camions comme celui-ci que les produits de 1ère nécessité sont emmenés dans les 19 centres de distribution de Touraine  - Radio France
C'est dans des camions comme celui-ci que les produits de 1ère nécessité sont emmenés dans les 19 centres de distribution de Touraine © Radio France - Denis Guey

A quelques mètres de là, Pascal, trois années de bénévolat aux restos du cœur, a cette année, un supplément d'inquiétude:

Dans nos centres de distribution en milieu rural, on découvre de plus en plus une précarité sourde et discrète mais très présente. Et çà, cela me bouleverse à chaque campagne. Il nous faut plus de bénévoles dans la ruralité pour y faire face -Pascal, bénévole

Mais à l'heure de cette nouvelle campagne en Touraine, il y a quand même des choses positives aux restos comme la réussite de leur travail d'insertion.Mohammed en est un exemple. Ce chômeur de longue durée a retrouvé le goût de vivre en signant un CDD de 6 mois aux restos. Les restos du cœur de Touraine emploient 20 salariés en insertion pour les débuts de cette campagne d'hiver. Un dernier chiffre significatif de la hausse du nombre des bénéficiaires: depuis cet été, 50% d'entre eux sont des personnes inscrites aux restos pour la première fois;