Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plus d'incinérations à Clermont-Ferrand jusqu'au 15 mars

mardi 7 mars 2017 à 6:00 Par Lisa Melia, France Bleu Pays d'Auvergne

Le crématorium est à l'arrêt pour dix jours, après la découverte de fragilité dans la dalle de béton qui soutient les deux fours d'incinération. Les familles du Puy-de-Dôme devront se déplacer jusqu'à Vichy ou Montluçon.

35% des Auvergnats choisissent la crémation
35% des Auvergnats choisissent la crémation © Maxppp - Jean-François OTTONELLO

Clermont-Ferrand, France

Le crématorium Amable Tuisat, rue Seneze à Clermont-Ferrand, n'a pas ouvert ses portes en cette début de semaine. Jusqu'au mercredi 15 mars, il restera fermé pour des travaux sur la structure du bâtiment.

Des études géo-techniques

"Nous avions détecté un problème en janvier dernier, explique Philippe Dartigues, directeur-général adjoint en charge de l'écologie urbaine à l'agglomération Clermont Auvergne. Au moment du démontage de l'une des unités, pour un entretien en profondeur, nous avons constaté les dégradations." Ce four n'a donc pas été remonté et pendant huit semaines, le crématorium a fonctionné avec une seule unité de crémation.

Depuis le début de l'année, la communauté d'agglomération Clermont Auvergne Métropole a également lancé des investigations en géo-technique sur les fondations et la structure du crématorium, pour estimer l'ampleur des dégâts. Résultat : la dalle qui supporte les deux unités de crémation doit être consolidée. Les travaux de maçonnerie ont donc débuté hier, lundi 6 mars. Du béton a été coulé pour renforcer la structure.

Desagréments pour les familles

"Le 15 mars, nous serons en mesure de redémarrer l'une des deux unités de crémation, assure Philippe Dartigues. L'autre, en revanche, doit être reconstruite à côté. Cela suppose entre 8 et 10 mois de travaux supplémentaires." L'agglomération assure tout faire pour limiter les désagréments pour les familles.

En effet, le crématorium de Clermont ne manque pas d'activité. Il réalise une cinquantaine d'incinération par jour, 35% des Auvergnats préfèrent la crémation à l'inhumation et le crématorium Amable Tuisat est le seul de Puy-de-Dôme. Ces dix jours d'inactivité devrait donc gêner une soixantaine de familles. Elles seront orientées vers les crématoriums de Vichy et de Montluçon. En revanche, les cérémonies pourront être organisées à Clermont-Ferrand, pour éviter que des dizaines, voire des centaines de personnes, soient obligées de se déplacer.