Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Plus d'un Français sur deux envisage de changer de banque cette année : et à Dijon ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

D'après un sondage récent, plus d'un Français sur deux envisage de changer de banque en 2020. Chez les Dijonnais, on est assez partagé sur le sujet.

D'après le sondage réalisé par Moneway, 19% seulement des Français sont satisfaits de leurs services bancaires.
D'après le sondage réalisé par Moneway, 19% seulement des Français sont satisfaits de leurs services bancaires. © Maxppp - Richard Villalon

Plus d'un Français sur deux envisage de changer de banque cette année. C'est ce que révèle une récente enquête publiée par la société Moneway. Toujours d'après cette enquête, 19% seulement des Français sont satisfaits de leurs services bancaires. 

Du côté des Dijonnais, beaucoup n'ont pas grand chose à reprocher à leur banque, et donc, logiquement, ne compte pas en changer, comme Frédéric et Martine : "Les services sont plutôt bons, et les conseillers sont très disponibles "; "Je n'ai jamais eu aucun problème, il faut dire que je ne suis jamais à découvert et que donc je n'ai jamais aucun frais en plus.", expliquent-ils. 

Nadège, elle, hésite un peu à changer de crèmerie. Elle aime bien pouvoir faire des démarches en ligne avec sa banque, mais elle est déçue de certains services : "En contact humain ils sont 0. Peut-être que mon cas ne les intéresse pas trop. Ils me proposent tout le temps des assurances, mais je vois très rarement un conseiller."

Pour Claire-Marie, le cap est passé. Elle a changé de banque récemment, et elle a carrément opté pour une banque coopérative, c'est-à-dire qui fait participer directement ses clients à la gestion de la banque : "On sait où va notre argent, il ne va pas dans les paradis fiscaux, il va là où l'argent est utile, et là où il est équitablement réparti." 

La possibilité de faire jouer la concurrence 

Le fait de pouvoir changer de banque est une très bonne chose, estime en tout cas le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, puisque cela permet à chacun de trouver la banque qui lui correspond : "Est-ce qu'on tient encore à un contact de proximité avec un conseiller en agence ? Et dans ce cas il faut un réseau bancaire avec des agences. Est-ce qu'on se contente d'une solution purement en ligne ? Ou est-ce qu'on veut une solution mixte, ce que choisissent la plupart des clients ?"

Et les solutions mixtes sont de plus en plus nombreuses, parce que les banques traditionnelles se mettent aussi aux services en ligne. Certains proposent par exemple de payer en magasin avec son smartphone.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess