Économie – Social

Plus d'un millier de fonctionnaires mobilisés à Perpignan

Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon mardi 26 janvier 2016 à 17:06

© Radio France - Baptiste Guiet

Environ 1500 personnes ont défilé ce mardi 26 janvier à Perpignan à l'occasion de la journée de grève dans la fonction publique. Une manifestation interprofessionnelle pour la revalorisation des salaires et contre les suppressions de postes.

Agents des impôts, enseignants, fonctions publique hospitalière, pompiers, surveillants de prison... Tous rassemblés pour crier leur désarroi et leur colère

Sur les salaires d'abord : le point d'indice salarial n'a pas bougé depuis six ans. "J'ai été augmenté de 1,63 euros en deux ans" sourit amèrement Jean, retraité des finances publiques. "Un peu plus d'une baguette de pain tous les mois". 

Quelques sapeurs pompiers professionnels sont aussi dans le cortège. "Un pompier de métier touche à peine 1500 euros en début de carrière en faisant des nuits, des week-end et des jours fériés. Une petite paye au départ et une revalorisation de plus en plus lente" regrette Didier Dutard, délégué CGT.

"On est un peu l'électorat de Hollande, il plutôt intérêt à nous écouter."

Autre préoccupation : les suppressions de postes. "Les finances publiques subissent plus de la moitié des suppressions d'emploi dans le public. On a plus les moyens de faire notre travail correctement" explique Franck Imbert du syndicat Solidaire. 

"Moins de monde à la réception, plus de difficultés pour nous joindre... Au final c'est le citoyen qui paye les pots cassés". 

Les surveillants de prison dénoncent eux "un déficit de 1500 agents en France". Quant aux enseignants du primaire et du secondaire, ils étaient aussi dans la rue pour dénoncer la réforme du collège et "la casse de l'Education Nationale"glisse Monique qui exerce au Collège de Cabestany.

À voir aussi

Partager sur :