Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Plus d'un salarié sur deux du privé est en chômage partiel en région Centre-Val de Loire

-
Par , France Bleu Orléans

Un salarié sur deux du secteur économique privé en région Centre-Val de Loire est à ce jour au chômage partiel. Pour la survie des entreprises, la barre du milliard d'euros de prêts garantis par l'Etat va être franchi.

L'hôtellerie et la restauration sont les secteurs les plus touchés par le chômage partiel en région Centre-Val de Loire
L'hôtellerie et la restauration sont les secteurs les plus touchés par le chômage partiel en région Centre-Val de Loire © Maxppp - Chloe Sharrock

Le préfet de région, Pierre Pouëssel, avec à ses côtés, Pierre Garcia de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) et Bruno Dalles, directeur régional des finances publiques ont dressé un bilan de la situation économique des entreprises du secteur privé en Région Centre-Val de Loire. Chômage partiel, aides de l’Etat, allègement des charges sociales et fiscales face à la pandémie du Covid-19. Quelques chiffres clés à retenir.

Un salarié sur deux en chômage partiel

330 000 salariés du privé sur les un peu plus de 600 000 que compte la Région Centre-Val de Loire sont à ce jour en chômage partiel. C'est un peu plus d'un salarié sur deux. Cela correspond à 127 millions d’heures chômées depuis le début du confinement. Les secteurs les plus touchés sont le commerce, le BTP, l’industrie manufacturière, la logistique mais aussi et surtout l’hôtellerie et la restauration (avec 90% des salariés de ce secteur au chômage partiel). 

Plus de 22 millions d'euros du Fonds de solidarité

17.000 entreprises de la région Centre-Val de Loire, essentiellement des TPE, ont fait appel au fonds de solidarité. Une aide pouvant aller jusqu'à 1.500 euros par mois. A ce jour, au total, plus de 22 millions d’euros ont été alloués. Un peu plus de 5 millions d'euros et 4.200 entreprises pour le seul département du Loiret. Un "volet 2" de ce fonds de solidarité est en place depuis la mi-avril. Il concerne les entreprises les plus fragiles. Une aide complémentaire pouvant aller de 2.000 à 5.000 euros peut être allouée sous conditions. 150 dossiers ont d'ors et déjà été déposés.

Un milliard d'euros de prêts garantis par l'Etat

Au total en région Centre-Val de Loire, 7.000 entreprises ont fait appel à un prêt garanti par l’Etat. La moyenne de ce P.G.E est de 137 000 euros. La barre du milliard d’euros devrait être franchi d’ici la fin de cette semaine. En tête de ces demandes de prêts, le département du Loiret avec 357 millions d'euros suivi de l’Indre et Loire avec 268 millions d’euros de prêt accordés.

32 millions d'euros de reports de charges fiscales.

Enfin, 2.500 entreprises de la région Centre-Val de Loire ont bénéficié de reports de charges fiscales (trois mois sans frais) pour un total de 32 millions d’euros. Le montant des reports des charges sociales (Urssaf, retraites...) s'élève quant à lui à 200 millions d'euros pour les entreprises du secteur privé en région Centre-Val de Loire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess