Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Plus de 2.900 signataires pour une pétition pour l'indemnisation des usagers des transports en commun de Rouen

Plusieurs usagers des transports en commun rouennais exaspéré par la grève perlée menée à l'automne 2019 ont lancé une pétition au début du mois de janvier. Elle rencontre un gros succès en ligne mais pas de réponse de la TCAR pour le moment.

Des usagers "en colère" des transports en commun de la métropole rouennaise ont lancé des pétitions après la grève perlée de l'automne.
Des usagers "en colère" des transports en commun de la métropole rouennaise ont lancé des pétitions après la grève perlée de l'automne. © Radio France - Simon de Faucompret

La question d'une nouvelle grève perlée au sein du réseau de transports en commun de la métropole de Rouen est toujours en suspens ce vendredi 17 janvier 2020 selon la CGT des agents du réseau Astuce. Les négociations se succèdent entre représentants du personnel et direction depuis plusieurs jours. 

Depuis le début du mois de janvier et après trois mois de grève perlée cet automne, plusieurs usagers des transports en commun de la métropole ont lancé des pétitions pour obtenir des indemnisations. Ils ont fini par faire cause commune sur une seule plateforme et plus de 2.900 personnes avaient rallié leur "combat" ce vendredi soir.  

Les usagers s'indignent de payer leurs abonnements pour un service dont ils estiment qu'il n'était pas assuré cet automne et ils redoutent de voir le mouvement relancé. Parmi eux, Antoine Delamare,  étudiant en administration des entreprises sur le campus Pasteur à Rouen. Il paye son abonnement au tarif étudiant à 20 euros par mois. La pire période pour lui, pendant la grève, c'était en décembre. Il enchaînait les examens et les perturbations des transports avaient ajouté du stress dans une période déjà compliquée. 

Question de principe et "fake"

Antoine Delamare se défend de toute hostilité à l'encontre des chauffeurs en grève. Pour lui, c'est une question de principe. "Les chauffeurs sont tout à fait dans leur droit mais _la TCAR a une obligation de résultat_. Nous sommes des usagers et pas des clients et on paye nos abonnements au même prix pour une prestation qui n'est pas optimale." En 2016, alors qu'un mouvement similaire avait perturbé les transports en commun rouennais, les usagers avaient effectivement été dédommagés.  Ce jeudi 16 janvier, le réseau Astuce a démenti via les réseaux sociaux l'hypothèse d'un remboursement des prélèvements de janvier pour les abonnements annuels, "un  fake" selon le compte twitter du réseau de transports en commun.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu