Économie – Social

Plus de 3.200 manifestants en Drôme Ardèche contre la réforme du code du travail

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 12 septembre 2017 à 21:02

Manifestation au départ du Champ de Mars à Valence
Manifestation au départ du Champ de Mars à Valence © Radio France - Nathalie Rodrigues

Plus de 3200 personnes ont manifesté en Drôme Ardèche (chiffres police et gendarmerie), dans huit rassemblements organisés par la CGT, Solidaires et FSU.

Huit rassemblements étaient prévus, ce mardi en Drôme et en Ardèche pour s'opposer aux ordonnances du gouvernement qui visent à réformer le code du travail. Ces manifestations étaient organisées à l'appel de la CGT, principalement, rejointe par la FSU et Solidaires.
Environ 1.200 personnes ont défilé dans les villes ardéchoises. 2.000 à Valence et Montélimar... 3.200 manifestants pour le premier mouvement social du quinquennat Macron.

Des manifestants remontés contre les ordonnances et les mots d'E. Macron

Ce n'est pas autant que lors de la mobilisation de mars 2016 contre la loi travail, mais la réforme du code du travail par ordonnance déplaît. Les mots d'Emmanuel Macron aussi. Les "fainéants" et le "on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien" prononcés récemment par le Président de la République laissent des traces.
Emmanuelle, 51 ans, de Chanos-Curson, dans la Drôme, était dans le cortège valentinois ce mardi.

Emmanuelle, une manifestante drômoise dans le cortège à Valence

L'affluence dans les cortèges

Sauf indiqué, les chiffres ci-dessous sont les chiffres annoncés par les autorités

Dans la Drôme :

  • Valence : 1.500 manifestants selon la police, 2.500 selon la CGT
  • Montélimar : 500 manifestants

En Ardèche :

  • Aubenas : 500 manifestants
  • Annonay : 300 personnes dans le cortège
  • Privas : 200 participants
  • Le Cheylard : une centaine de manifestants
  • Le Teil : près de 80 participants
  • Tournon : une soixantaine de manifestants

Au niveau national, les manifestations contre la réforme du code du travail ont rassemblé 223.000 personnes selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, contre un peu plus de 400.000 pour la CGT.