Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 8 entreprises sur 10 en Corrèze et en Haute-Vienne en difficulté en 2020

-
Par , France Bleu Limousin

2020 annus horribilis pour les entreprises en Haute-Vienne comme en Corrèze. C'est ce qu'il ressort des Baromètres Éco des chambres de commerce et d'industrie qui viennent d'être publiés.

Françoise Cayre, à gauche, présidente de la CCI de la Corrèze, aux côtés d'Anne Mambrini, a annoncé la création d'une cellule de prévention pour aider les entreprises à sortir de la crise
Françoise Cayre, à gauche, présidente de la CCI de la Corrèze, aux côtés d'Anne Mambrini, a annoncé la création d'une cellule de prévention pour aider les entreprises à sortir de la crise © Radio France - Philippe Graziani

Malgré une amélioration constatée au deuxième semestre de l'année par la plupart des entreprises, 83 % d'entre elles en Haute-Vienne et 84 % en Corrèze disent connaître des difficultés. C'est ce que montrent les traditionnels Baromètres Éco réalisés par les chambres de commerce et d'industrie des deux départements. Un quart d'entre elles en Corrèze par exemple disent avoir perdu plus de la moitié de leur chiffre d'affaires. Et leurs perspectives ne sont pas bercées d'espoirs. La moitié des entreprises disent avoir reporté, voire annulé, tous leurs projets d'investissement de l'année.

Aucun secteur vraiment épargné

C'est sans surprise le secteur des cafés et restaurants qui est le plus touché. Les bons chiffres de l'été et la vente à emporter ne compensent pas les fermetures du printemps et de ces derniers mois. Plus de 90 % affirment être en difficulté. Mais les autres secteurs ne sont pas forcément tous bien mieux lotis. "Globalement le secteur de l'industrie n'a pas retrouvé ses résultats de l'avant crise, explique Anne Mambrini, directrice du pôle des études à la CCI de la Corrèze. Le secteur du bâtiment et des travaux publics, l'activité a bien repris au deuxième semestre. Et dans les services il y a une reprise mais pour autant on n'a pas retrouvé le niveau d'activité de l'avant crise du covid"

Les commerces redoutent nos changements de consommation

C'est dans le secteur du commerce que l'on s'en sort le mieux avec, seulement, 60 % des entreprises qui reconnaissent des difficultés. Mais leurs perspectives sont floues, et même elles sont nombreuses à exprimer des craintes pour l'avenir souligne Carine Éleaume de la CCI de la Hautre-Vienne. "Les modes de consommation ont changé. Les gens achètent plus sur Internet, plus de produits locaux, des achats plus responsables". Dans ce marasme il y a tout de même deux bons indicateurs. Pour l'instant les tribunaux de commerce n'enregistrent pas de défaillances d'entreprises plus nombreuses que d'habitude et les effectifs des entreprises restent stables.

Le risque de la fin des aides

Mais c'est peut-être là un trompe-l’œil. Car les entreprises en difficulté sont depuis des mois tenues hors de l'eau par les différentes aides de l'État, telles les prêts garantis, le fonds de solidarité ou le chômage partiel pour les salariés. "Forcément un jour ou l'autre on va débrancher l'ensemble de ces aides" souligne Françoise Cayre, présidente de la CCI de la Corrèze. Et c'est alors qu'on verra les fragilités réelles des entreprises. Une situation qu'anticipe la chambre consulaire corrézienne. Elle va lancer dans les prochaines semaines une cellule de prévention pour aider les entreprises le moment venu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess