Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes dans le Gard : plus aucune livraison dans la zone industrielle de Saint-Césaire à Nîmes

mercredi 28 novembre 2018 à 20:25 Par Romeo Van-Mastrigt, France Bleu Gard Lozère

La zone industrielle de Saint-Césaire à Nîmes est en partie bloquée à deux endroits par les gilets jaunes. Certaines entreprises ne peuvent pas faire circuler leurs camions de livraisons.

Le chemin qui mène vers l'entrepôt Auchan de Saint-Cézaire.
Le chemin qui mène vers l'entrepôt Auchan de Saint-Cézaire. © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Nîmes, France

Avenue Joliot Curie à Nîmes, dans la Z.I. de Saint-Césaire, pas un camion ne circule. En temps normal, le trafic des livraisons est quasiment ininterrompu. Deux ronds-points sont occupés par les gilets jaunes qui laissent circuler les voitures mais pas les poids-lourds. Raoul, un chauffeur routier, est "solidaire du mouvement" mais dit "se tourner les pouces" en attendant le soir. Certaines entreprises peuvent faire rouler leur routiers pendant une heure le matin et le soir. 

Plusieurs jours de blocage

Sur cette zone où 263 entreprises emploient 2.400 personnes, le blocage commence à peser. André Pinson, le directeur régional de la région Sud chez Auchan, en charge de l'approvisionnement et de la logistique, regrette que la "liberté de circulation et d'entreprendre ne soient pas respectées". Son entrepôt Auchan dessert les régions PACA, Occitanie et même le Sud Ouest : "L'impact du blocage va au-delà de la ville de Nîmes." Pas de chômage technique pour ses salariés, mais ils ont été renvoyés chez eux pour le moment. 

Une fréquentation en baisse

Dans le magasin Baurès, un magasin d'équipements dans le bâtiment, les vendeurs attendent désespérément un client au comptoir. Le patron et président de l'association des entreprises de Saint-Césaire, Ludovic de Caslou, aimerait que les blocages cessent : "On a une image de marque désastreuse, on ne peut pas livrer nos clients et nos artisans ne peuvent pas aller travailler sur les chantiers." La fréquentation de son magasin a baissé de 18% car les "clients vont chez la concurrence". Il estime perdre des parts de marché. Le McDonald's, quelques mètres plus loin, a perdu 15% de fréquentation.