Économie – Social

Plus de souplesse pour le contrat de génération

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon mardi 15 avril 2014 à 17:07

Logo Contrat de Génération
Logo Contrat de Génération © Ministère de l'Emploi

Le dispositif censé lutter contre le chômage des seniors et des jeunes n'a pas vraiment séduit les entrepreneurs catalans. En un an, seuls 135 contrats ont été signés dans les Pyrénées-Orientales. L'Etat assouplit les règles pour relancer le dispositif.

L'Etat essaie de relancer le contrat de génération, un dispositif qui n'a pas vraiment convaincu les entreprises depuis son lancement l'an dernier. Depuis avril 2013, seulement 20.000 ont été signés dans toute la France, pour un objectif de départ de 75.000.  A l'échelle des Pyrénées-Orientales, 135 contrats ont été conclus.

Le but de ce dispositif, c'est de faire coup double contre le chômage des jeunes et celui des seniors. Si une entreprise conserve un salarié de plus de 55 ans, et embauche un autre de moins de 26 ans en CDI elle reçoit une aide de 4.000 euros pendant trois ans. 2.000 euros pour l'un, 2.000 euros pour l'autre. L'idée c'est de lutter contre le chomage, mais aussi de faciliter la transmission des entreprises et des savoirs-faire.

Mais les patrons ne semblent pas forcément tentés par l'aventure. Le préfet des Pyrénées-Orientales se satisfait de ce chiffre de 135 contrats, mais sans fanfaronner... car le contexte est difficile : en un an, le chômage des plus de 50 ans a augmenté de 13% dans le département. Quant aux jeunes, ils souffrent également : la majorité des moins de 25 ans est embauchée en CDD, et non en CDI comme l'impose ce contrat de génération.

Alors face à ce dilemme, les règles sont assouplies : le contrat de génération n'est plus limité aux PME, maintenant toutes les entreprises de moins de 300 salariés peuvent s'y intéresser. La limite d'âge elle aussi change quand il s'agit d'une transmission d'entreprise : de 26, elle passe à 30 ans pour le jeune embauché. "C'est l'âge de la maturité " estime-t-on du côté de la Chambre des Métiers des Pyrénées-Orientales. D'ailleurs dans l'artisanat, l'âge moyen de création d'entreprise, c'est 38 ans. Bref, tout est fait pour rebooster ce contrat de génération, et se rapprocher de l'objectif de départ : 75.000 signés dans toute la France.

 

 

Partager sur :