Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs discothèques du nord Cotentin ne rouvriront pas cet été

Elles ne rouvriront pas cet été. Plusieurs discothèques du nord du Cotentin estiment que le protocole sanitaire n'est pas compatible avec leur fonctionnement.

Un protocole sanitaire inapplicable pour plusieurs discothèques du Cotentin qui ne rouvriront pas cet été.
Un protocole sanitaire inapplicable pour plusieurs discothèques du Cotentin qui ne rouvriront pas cet été. © Maxppp - Valentin Flauraud

Le message est apparu le week-end dernier sur comptes réseaux sociaux de plusieurs discothèques du nord Cotentin : "Suite au protocole sanitaire trop restrictif, nous préférons repousser notre ouverture afin de vous retrouver dans de bonnes conditions." 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Hope Club, Why Not, Freedom, Kintana, Cave du Roi ou encore Kaluma, ils sont plusieurs à s'être réunis pour prendre cette décision ensemble : ils ne rouvriront pas cet été avec le protocole sanitaire actuel

Il y a une semaine, les discothèques ont obtenu l'autorisation de rouvrir le 9 juillet avec un protocole : l'obligation du pass sanitaire, soit avoir reçu ses deux doses de vaccin et une jauge à 75% en intérieur, 100% en extérieur. 

En cause : le pass sanitaire

Les gérants de ces établissements le disent, ils ne sont pas opposés au principe du pass sanitaire mais pour eux, il n'est pas adapté aux discothèques. Le clientèle la plus importante pour les boîtes de nuit correspond à la tranche d'âge des 18 - 25 ans, or ce sont ceux qui ont obtenu l'autorisation de se faire vacciner en dernier. "Nos client n'ont pas les deux doses," explique Maxime Villot, gérant du Hope Club à Cherbourg, "ils sont obligés de faire des tests PCR avant de venir chez nous." Une contrainte qui ne correspond pas aux usages du secteur de la nuit pour ce gérant : "Ils ne se disent pas le mercredi "Tiens, je vais sortir en boîte le samedi." Ils se décident le samedi soir à 2h du matin et à 2h15, ils sont chez nous." 

Même constat pour Vincent Marie qui gère le Freedom, également à Cherbourg. Il cite pour exemple le test raté qui devait être fait en région parisienne et a été annulé faute de volontaires. "Les critères étaient ceux qui nous étaient imposés," rappelle le gérant, "soit des personnes jusqu'à 35 ans qui avaient obtenu les deux doses et le problème est là. _Peu de personnes remplissent ce critère._" 

Une réouverture en septembre ? 

Ces patrons de boîtes de nuit comptent donc rester fermé jusqu'au 31 août, date à laquelle les aides financières de l'Etat devraient prendre fin. Alors, ils réévalueront la situation. Si les mesures sanitaires sont assouplies, ils devraient rouvrir en septembre ; si elles sont durcies à cause du variant Delta qui prend de l'ampleur, ils espèrent alors que les aides seront prolongées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess