Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plusieurs milliers de retraités manifestent partout en France contre la hausse de la CSG

jeudi 28 septembre 2017 à 17:45 - Mis à jour le jeudi 28 septembre 2017 à 20:36 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Plusieurs dizaines de manifestations étaient organisées ce jeudi, partout en France, à l'appel de neuf organisations de retraités, pour protester contre la hausse prévue de la CSG. Au total, plusieurs milliers de personnes ont défilé.

Les retraités ont défilé en début d'après-midi à Paris
Les retraités ont défilé en début d'après-midi à Paris © AFP - CITIZENSIDE / PASCAL Vandon / Citizenside

"On n'est pas des nantis, et on est encore en train de nous pomper" : ce jeudi, de nombreux retraités ont fait entendre leur grogne face à la baisse de leur pouvoir d'achat, qui devrait être accentuée dans les prochains mois par une hausse annoncée de la CSG qui touchera près de 60% des retraités, soit environ 8 millions de personnes.

Avant même la fin du cortège parisien qui s'est élancé d'Opéra à 14h30, de nombreux défilés en région avaient réuni plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de personnes : 2.000 à Bordeaux, 1.200 à Lille, 850 à Toulouse et 700 à Brest selon la police, un millier à Montpellier mais aussi à Caen et à Rouen (selon les organisations) et en Drome-Ardèche.

Dans d'autres villes, les cortèges étaient plus réduits mais comptaient tout de même plusieurs centaines de personnes : ils étaient notamment 300 à Avignon, 400 à Besançon, ou entre 150 et 350 à Dijon. Et à Paris, il y avait 3.300 personnes selon la police, là où les organisateurs annonçaient quelque 10.000 manifestants.

200 euros de perte pour les salaires les plus modestes

Selon Gérard Gouguechon de Solidaires, cette journée nationale de mobilisation a réuni "trois fois plus de monde" que les précédentes. Neuf syndicats et associations appelaient à la mobilisation contre cette hausse qui sera compensée chez les salariés par une disparition des cotisations chômage et maladie, mais pas chez les retraités.

Selon les calculs des syndicats, cela représentera un manque à gagner de 204 euros par an pour une pension de 1.000 euros, et 408 pour 2.000 euros. Pour les 40% de retraites les plus basses, la CSG restera à taux réduit ou exemptée. Car même si le gouvernement a annoncé un relèvement de 0,8% des pensions au 1er octobre, celui-ci "ne fait que compenser l'inflation des 12 seuls derniers mois", selon les organisateurs.