Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le nouveau propriétaire de Saint Mamet veut investir plusieurs millions d'euros dans l'usine de Vauvert

vendredi 6 juillet 2018 à 19:14 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

C'est ce que souhaite le nouveau propriétaire de Saint Mamet, la marque de fruits gardoise. 3,5 millions d'euros seront investis chaque année pendant cinq ans dans l'usine de Vauvert pour la moderniser et la développer.

Saint Mamet veut devenir le leader du fruit en snacking
Saint Mamet veut devenir le leader du fruit en snacking © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

C'est désormais officiel : Saint Mamet a un nouveau propriétaire. Le groupe Florac a signé ce samedi 7 juillet un accord qui fait du fonds Hivest Capital, le principal actionnaire de la marque de fruits gardoise. Associé au groupe industriel d'Aucy, le nouveau propriétaire affiche ses ambitions : devenir le leader du fruit en snacking. 

3,5 millions d'euros investis chaque année pendant cinq ans à Vauvert 

Il va pour ça investir plus d'une dizaine de millions d'euros dans les cinq ans à venir dans l'usine de Vauvert. 

"Nous nous engageons à investir  pas moins de 3,5 millions d'euros chaque année pendant cinq ans sur le site de Vauvert pour avoir de nouvelles machines encore plus performantes, avec des capacités de production accélérées."

Stéphane Lehoux, président de Saint Mamet

Trouver de nouveaux arboriculteurs 

Le nouveau propriétaire de Saint Mamet souhaite également trouver de nouveaux arboriculteurs pour approvisionner son usine de Vauvert. Ils sont actuellement 150 à adhérer à la coopérative Conserve Gard qui a signé un contrat de 20 ans avec la marque. 

"Nous accompagnons aujourd'hui via une politique de financement, la conversion au bio pour accélérer la demande du bio qui est très forte. On trouve encore beaucoup de bio dans le magasin mais qui n('est pas nécessairement d'origine France. Saint Mamet souhaite se démarquer sur ce point là." 

Développer le bio

La campagne 2018 bat actuellement son plein à Saint Mamet. La campagne de recrutement de saisonniers est toujours en cours. Il en faut 300. Les CV sont à déposer à l'usine de Vauvert.