Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs musées manchois réduisent leurs jours d'ouverture cet l'hiver

-
Par , France Bleu Cotentin

Plusieurs musées manchois liés à la Seconde Guerre mondiale ont décidé de n'ouvrir que le week-end pendant une partie de l'hiver, avant leur fermeture annuelle. Un moyen de limiter les dépenses face à une fréquentation en chute libre.

Les musées liés au débarquement sont notamment concernés
Les musées liés au débarquement sont notamment concernés © Radio France - Jacqueline Fardel

La décision a été prise dans le Calvados et s'est répandue ensuite : le mémorial de Caen et le musée du débarquement d'Arromanches ne seront ouverts que le week-end en novembre et décembre. Assez vite des décisions similaires sont prises dans la Manche pour limiter les jours d'ouverture avant leurs fermetures annuelles.

A Carentan, le Normandy Victory Museum n'ouvrira pas en semaine après les vacances de la Toussaint, idem pour le Dead Man's Corner Museum et le D-Day Experience. A Sainte-Mère-Eglise, ce sera à partir du mois de novembre pour l'Airborne Museum. 

70% de visiteurs en moins

"Ce sont les plus gros musées en fréquentation, ça envoie un signal fort aux potentiels visiteurs qui cherchent une offre de musée ouvert", explique Magali Mallet, la directrice de l'Airborne Museum. La fréquentation est également en chute libre : 45% de moins en septembre par rapport à l'année 2018 et 70% de visiteurs en moins entre le 1er et le 12 octobre.

Ces sites pâtissent surtout du manque de groupes scolaires, l'essentiel de leur clientèle à cette période. C'est donc un moyen de limiter les dépenses en passant les salariés aux chômage partiel. "On va terminer l'année  avec une baisse de 50% du chiffre d'affaire par rapport à l'an dernier", précise Godefroy Beaussire, le directeur du Normandy Victory Museum. "Rien que pour le chauffage : on a 2000 m² à chauffer, ne pas ouvrir 5 jours par semaine, ça fait des économies."

Très peu de réservations

La plupart des musées manchois garderont leurs périodes d'ouverture habituelles. Les établissements dépendant de collectivités locales n'ont pas les mêmes impératifs de rentabilité et ne bénéficient pas du dispositif de chômage partiel. Pas de changement non plus pour les sites du conseil départemental qui note "très peu de réservations" en ce moment.

Certains sites n'écartent pas cette solution : à la Cité de la mer de Cherbourg, réduire les jours d'ouverture n'est pas prévu pour le moment, mais la question n'a pas encore été tranchée. Tout dépendra de la fréquentation pendant les vacances de la Toussaint et le mois de novembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess