Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plusieurs syndicats appellent à une journée de grève et de manifestation ce mardi, les perturbations près de chez vous

lundi 8 octobre 2018 à 15:09 - Mis à jour le mardi 9 octobre 2018 à 10:15 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

La CGT, FO, Solidaires, l'Unef et l'Unl appellent à une mobilisation sociale interprofessionnelle ce mardi, pour lutter contre la "politique idéologique" du gouvernement et "la casse des droits collectifs." Les retraités seront également dans la rue.

Lors de la manifestation du 28 juin dernier, à Paris.
Lors de la manifestation du 28 juin dernier, à Paris. © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

La CGT, FO, Solidaires, les étudiants de l'Unef et les lycéens de l'Unl, appellent à un mouvement interprofessionnel, ce mardi, pour protester contre la politique "idéologique" du gouvernement et "la casse des droits collectifs", alors que l'exécutif traverse une mauvaise passe. Le défilé parisien partira à 14h de Montparnasse vers la Place d'Italie.

Cette date du 9 octobre avait préalablement été choisie par neuf organisations de retraités pour protester contre la revalorisation de leurs pensions, jugées trop faible, une mesure qui touchera des personnes déjà mises à contribution l'année dernière avec l'augmentation de la CSG.

Appels à la grève à la SNCF et la RATP 

Dans les transports, des appels à la grève ont été lancés à la SNCF et à la RATP par la CGT, SUD et FO, alors que le patron de la SNCF Guillaume Pépy vient de repasser à l'offensive sur le statut des cheminots, ce qui a fait bondir les syndicats. 

Mais la direction de la SNCF attend un "impact quasi-nul" sur le trafic, avec seulement "des perturbations mineures en Midi-Pyrénées, en Occitanie et en Aquitaine", a indiqué lundi la direction à l'AFP.

Les élections professionnelles en ligne de mire 

La CGT et FO s'étaient déjà affichés ensemble en juin, pour la première fois depuis les manifestations contre la loi El Khomri en 2016. Cette mobilisation était restée très modeste. A Paris, la CGT avait comptabilisé 15.000 manifestants, la police 2.900. Les syndicats ont aussi en ligne de mire les élections professionnelles de la fin de l'année dans la fonction publique et scrutent un autre chantier risqué : la réforme des retraites.

Les prévisions près de chez vous