Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Poitiers : les salariés de l'APAJH 86 en grève

-
Par , France Bleu Poitou

La colère des salariés de l'association pour adultes et jeunes handicapés de la Vienne. Un quart des 640 salariés ont fait grève ce lundi pour dénoncer leurs conditions de travail. Celles ci se sont dégradées depuis que la direction leur a imposé l'an dernier l'annualisation du temps de travail.

Les grévistes réunis à la sortie de leurs représentants de la CGT devant le siège social de l'APAJH de la Vienne à Migné-Auxances
Les grévistes réunis à la sortie de leurs représentants de la CGT devant le siège social de l'APAJH de la Vienne à Migné-Auxances © Radio France - Baudouin Calenge

Point de départ il y a deux ans, la décision de la direction de dénoncer l'accord sur l'organisation du temps de travail. Les tractations avec les syndicats n'ont pas abouti et la direction a décidé unilatéralement d'annualiser le temps de travail. Sauf que pour la CGT rien n'était prêt pour accompagner un tel changement. Conséquence des heures supplémentaires par millier qui ne sont pas compensées et des conditions de travail qui se sont dégradées.

3000 heures supplémentaires en souffrance

le cumul des heures sup. pour les douze derniers mois est supérieur à 4000 heures affirme la CGT. Des heures que la plupart des salariés n'ont pas pu récupérer. Les comptes auraient pourtant du être soldés au premier juin mais on est loin du compte. Il en resterait au moins 3000. Autre grief, le fait que la direction ait obligé les salariés notamment des deux maisons d'accueil spécialisées qui hébergent chacune une soixantaine de résidents lourdement handicapés à récupérer ces heures une par une. 

Les grévistes ont accroché de multiples banderolles sur les grilles et à l'entrée de l'APAJH
Les grévistes ont accroché de multiples banderolles sur les grilles et à l'entrée de l'APAJH © Radio France - Baudouin Calenge

La direction de l'APAJH dans l'illégalité ?

Or la loi impose que ces heures soient récupérées au minimum par demi-journée. La direction a donc imposé un système de récupération qui est illégal selon la CGT. Pour la direction, l'intérêt selon le syndicat c'est qu'elle pouvait ainsi limiter au maximum le recours à des remplacements. A l'arrivée, selon les personnels en grève, les conditions de travail se sont dégradées d'où ce mouvement de grève. Un mouvement qui pourrait avoir une suite le 17 juin si les grévistes n'obtiennent pas satisfaction sur leurs revendications. Ils demandent entre autre le paiement des heures supplémentaires majorées à 25% et exigent d'être reçus par le conseil d'administration. Contactée, la direction n'a pas voulu nous répondre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess