Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Poitiers : nouvelle journée d'action dans les EHPAD

mardi 24 avril 2018 à 14:54 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Après le 30 janvier et le 15 mars, la CGT a de nouveau mobilisé hier pour dénoncer le manque d'effectifs dans les établissements pour personnes âgées. A Poitiers, un piquet de grève symbolique a été installé devant l'entrée du pôle gériatrique.

Les salariés du CHU de Poitiers ont installé un piquet de grève provisoire devant la porte principale du service de gériatrie
Les salariés du CHU de Poitiers ont installé un piquet de grève provisoire devant la porte principale du service de gériatrie © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

"Comment faire pour sensibiliser le grand public ?" s'interroge cette aide soignante devant l'entrée de son service désolée de constater que lors de la distribution de tract le matin, certains automobilistes ne descendaient mème pas leur vitre. Troisième fois que les syndicats appellent à une mobilisation dans le secteur et jusqu'à présent, ils n'ont obtenu de leur ministre que le déblocage en urgence de 50 millions d'euros.

"Un rouleau de papier toilette par résident !"

"On a fait nos calculs entre nous, glisse une aide soignante, 50 millions d'euros c'est l'équivalent d'un rouleau de papier toilette par résident et par jour" ! Une façon pour elles d'illustrer leur colère face à l'absence de véritables réponses. Ce que les salariés des EHPAD réclament c'est du personnel en plus pour atteindre le seuil fixé en 2016 dans le plan grand âge : un salarié par résident alors qu'aujourd'hui le rapport est plutôt de 0,7.

UN montage photos pour dénoncer la maltraitance - Radio France
UN montage photos pour dénoncer la maltraitance © Radio France - Baudouin Calenge

"On nous oblige à une forme de maltraitance"

En attendant, les salariés gèrent comme ils peuvent leur quotidien. A Lusignan, il y a 4 aides soignantes pour 51 résidents. "C'est de la maltraitance, estime l'une d'elle. On passe en moyenne entre 10 et 15 minutes par résident pour la toilette. Les  douches c'est une fois tous les quinze jours". Une situation difficile à supporter pour cette salariée. Difficile aussi d’être sur le pont en permanence pour David. Lui est aide soignant dans l'un des pavillons de gériatrie du CHU. En quelques années, dit il, les conditions de travail se sont dégradées. "Avant on pouvait prendre nos congés beaucoup plus facilement, aujourd'hui on travaille quasiment toujours en effectif minimum sans parler des rappels sur les repos" avant d'avouer avoir du s’arrêter l'an dernier... car épuisé.