Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Poitiers : plusieurs milliers de personnes dans les rues contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Poitou

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Poitiers ce vendredi, pour la 51è journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Une partie des manifestants a occupé pendant un quart d'heure les voies ferrées avant de rejoindre le cortège principal.

Le cortège défile près de la gare à Poitiers.
Le cortège défile près de la gare à Poitiers. © Radio France

Les opposants à la réforme des retraites étaient à nouveau dans la rue à Poitiers ce vendredi, après l'adoption du projet en Conseil des ministres. Le cortège est parti de la Porte de Paris vers 14h, de nombreuses professions y ont pris part : avocats, enseignants, cheminots ou encore infirmières. Au total, plusieurs milliers de personnes ont défilé à Poitiers, entre 2500 selon la police et 5000, selon un chiffre du syndicat Force Ouvrière. En début de manifestation, une partie des manifestants s'est détachée du cortège principal pour aller occuper les voies ferrées pendant un quart d'heure.

Détermination des manifestants

Dans le cortège, beaucoup de manifestants sont des habitués des rassemblements contre la réforme des retraites. La détermination semble intacte face à un gouvernement, jugé inflexible. "J'ai peur que cela finisse par une insurrection et là, ce serait dangereux. Il y a des syndicats qui ont arrêté de faire la grève en continu car les gens ne pouvaient plus se nourrir. Ils ont décidé de faire d'autres formes d'actions", affirme Stéphane, enseignant de mécanique à l'université de Poitiers. Ce manifestant de 46 ans en est à une dizaine de jour de grève depuis le début du mouvement, lancé le 5 décembre.

On l'a vu avec les gilets jaunes, la seule chose qui ait bougé, c'est quand ils ont commencé à tout casser et c'est un peu dramatique que le dialogue social ne se fasse pas convenablement      
Stéphane, enseignant à l'université de Poitiers

Une centaine de manifestants s'est détachée du cortège pour aller occuper les voies ferrées.
Une centaine de manifestants s'est détachée du cortège pour aller occuper les voies ferrées. © Radio France - Maïwenn Bordron

Yvan, 40 ans, est médiateur culturel à Poitiers et lui a fait cinq jours de grève au total : "On alterne avec ma compagne, parfois il y en a un qui fait grève et pas l'autre. Quand on peut ce sont des jours récupérés : on s'organise pour être présents quoi qu'il en soit", raconte ce manifestant, accompagné de ses deux enfants et de sa compagne, enseignante.

Un nouveau rassemblement est prévu le mercredi 29 janvier à Poitiers à 14h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess