Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Poitiers, une ville accessible mais de plus en plus chère pour les étudiants

-
Par , France Bleu Poitou

Comme chaque année, l'UNEF publie son classement des villes les plus chères pour les étudiants. Pour la rentrée 2019, Poitiers est donc l'une des villes les plus accessibles de France. Néanmoins la tendance est à l'augmentation des prix.

Louer studio meuble sur un immeuble
Louer studio meuble sur un immeuble © Maxppp - Bruno Levesque

Poitiers, France

Une ville accessible, mais une ville de plus en plus chère, c'est le constat que l'on peut dresser du rapport du syndicat étudiant UNEF pour la rentrée 2019. Le coût de la vie étudiante est d'autant plus important à Poitiers qu'un quart de la population totale étudie dans diverses formations.

Concernant les logements, le constat est clair, Poitiers est la quatrième ville la moins chère du classement en ce qui concerne le loyer moyen. Il faut débourser en moyenne, 342 euros par mois pour se loger, c'est 2.5 fois moins que le loyer moyen parisien.

Mais une autre variable est intéressante dans le classement, celle de la variation des prix. En un an, les prix ont augmenté de 3.01% à Poitiers. Ce chiffre en fait la treizième ville avec la plus gosse augmentation de loyer en France. 

Une ruée des investisseurs bordelais et parisiens

Selon Rachel Poudevigne, agente immobilière à Bed and School Poitiers, cette hausse s'explique par plusieurs paramètres. Le premier correspond à l'afflux continuel d'étudiants sur la ville qui tend le marché

Le deuxième est une "ruée des investisseurs bordelais et parisiens, les bordelais car beaucoup n'ont plus les moyens d'investir en Gironde, les parisiens car ils ne sont plus qu'à 1h15 de Poitiers avec la LGV".

La problématique des transports

L'autre point abordé par le classement de l'UNEF est celui des prix des transports. De nombreux étudiants résident en centre-ville (à plus de deux kilomètres de l'université), il faut donc utiliser le bus. A Poitiers un étudiant s'en tire en moyenne pour 199 euros par ans dans ces transports. 

Un chiffre qui place la ville en milieu de classement. A titre de comparaison, la ville où les transports sont les moins chers pour les étudiants est Limoges, où un étudiant peut s'en tirer pour 90 euros par ans. 

Dernier constat concernant les transports, Poitiers fait partie des villes qui n'offrent pas de tarifs spécifiques pour les boursiers. Tous les étudiants, quelque soit leur niveau de ressource doivent donc s’acquitter de la même somme concernant les transports.

Choix de la station

France Bleu