Économie – Social

Pôle Emploi : l'agence de la Source fuit les odeurs

Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans lundi 20 avril 2015 à 20:20

Agence Pôle Emploi. Illustration
Agence Pôle Emploi. Illustration © Maxppp

L'agence Pôle emploi de la Source à Orléans abandonne ses nouveaux locaux, neufs mais hostiles, pour retourner dans ses précédents bureaux. L'important dans l'immédiat est de s'éloigner des odeurs qui indisposent conseillers et demandeurs d'emploi.

Elle avait été inaugurée en grande pompe voilà un an et demi. Mais l'agence Pôle emploi d'Orléans - la Source ferme ses portes, au moins "provisoirement". Depuis leur installation dans ce nouvel immeuble , avenue de la Bolière, les agents se plaignaient de mauvaises odeurs et de maux de têtes.

Depuis l'automne 2013, la nouvelle agence permettait d'accueillir les demandeurs d'emploi dans un espace de 844 mètres carrés, soit 200m² de plus que les locaux précédents : trois guichets au lieu d'un, 22 bureaux contre 10 avant le déménagement. C'était donc un progrès des conditions d'accueil . A part pour l'odeur des lieux, persistante. Au fil des mois, la situation n'a pas cessé d'empirer.

"Maux de tête, rhinites, sécheresse oculaire..."

Pôle Emploi, qui est locataire des lieux, a donc décidé de repartir dans ses anciens locaux, dans la zone des Aulnaies. A la demande du Comité hygiène et sécurité, plusieurs mesures ont été faites sur la qualité de l'air mais rien de suspect n'a été découvert . Pourtant, la situation n'était plus tenable selon Marie Bénédicte Moreau, la secrétaire du CHSCT : "le problème, c'étaient des maux de tête, des rhinites, des yeux qui piquent, qui larmoient, une sécheresse oculaire. Beaucoup de monde était pris de maux de tête du milieu de la matinée jusqu'à la fin de la journée. Au début, on a pensé que c'était lié à l'arrivée sur des bâtiments neufs et puis ça s'est accentué au fur et à mesure. Je ne saurais pas dire pourquoi aujourd'hui. "

Le mystère demeure

Cette agence d'Orléans Sud à laquelle sont rattachés plus de 8.000 demandeurs, d'emploi ferme donc ce mardi soir. L'activité va se poursuivre dans l'ancienne agence - rue de la Juine à Olivet - qui sera opérationnelle à partir de vendredi .

Une action en justice est également lancée contre le propriétaire des lieux. Il s'agit de la Sempat, la société d'économie mixte dont la ville d'Orléans est le principal actionnaire. Elle-même ne comprend pas l'origine des odeurs . Cela pourrait provenir du sol en PVC. il faut maintenant attendre le résultat des expertises pour le confirmer.