Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pôle emploi prévoit une vague d'embauches en CDI pour la Normandie en 2019

vendredi 12 avril 2019 à 19:27 Par Bastien Roques, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Pôle Emploi dévoilait ce vendredi les résultats de son étude annuelle sur les besoins de main d'oeuvre en 2019. Les perspectives sont encourageantes à l'échelle nationale, notamment pour la Normandie avec près de 112 000 projets de recrutement.

111 650 nouvelles embauches prévues en 2019 pour la Normandie. Mais la moitié des postes auront du mal à trouver preneur.
111 650 nouvelles embauches prévues en 2019 pour la Normandie. Mais la moitié des postes auront du mal à trouver preneur. © Radio France - Bastien Roques

Normandie, France

Un quart des entreprises normandes prévoient de recruter au moins un salarié en 2019. La région peut ainsi s'attendre à 111 650 nouvelles embauches cette année. Ce sont les chiffres qui ressortent de l'étude dévoilée par Pôle Emploi ce matin. A titre de comparaison, seuls 15 % des établissements normands prévoyaient des embauches en 2016.  Particularité normande également : les entreprises de plus de 200 salariés sont à la pointe de ces ambitions de recrutement. Les établissements de 1 à 4 salariés sont également très motivés à recruter.

La bonne nouvelle vient surtout des contrats stables. Les CDI représentent à eux seuls 50 % des perspectives d'embauche, contre 35 % en 2017. Le nombre de contrats saisonniers, lui, reste stable (27% des projets d'embauches), malgré l'organisation de l'Armada à Rouen en juin prochain. A noter que certaines de ces embauches serviront à couvrir des remplacements, et ne correspondront pas à des créations de poste.

Le secteur des services à la personne s'annonce particulièrement prometteur avec 47 600 projets de recrutement. Les métiers du médico-social seront les plus recherchés, plus encore que dans le reste du pays. La construction représente un autre secteur d'embauches importantes pour la Normandie, dans des proportions similaires à la moyenne française.

Certaines offres d'emplois ne trouveront pas preneur !

En revanche, tous les territoires ne bénéficient pas de cette hausse de recrutement à part égale. La Manche (où 27,3 % des établissements envisagent de recruter) et le Calvados (27,4 %) seront particulièrement dynamisés cette année, tandis que les recrutements seront légèrement plus timides dans l'Eure (23,5 %). Les bassins de Rouen et Caen rassemblent à eux seuls un tiers de ces nouvelles embauches.

Mais surtout, revers de la médaille, les recruteurs craignent de ne pas arriver à pourvoir leurs offres d'emploi. 50 % de ces embauches s'annoncent difficiles selon eux, un chiffre en hausse dans tous les secteurs d'activités.  Deux secteurs sont particulièrement marqués : celui de la construction (75 % des offres d'emplois) et celui des services aux entreprises (60 %).

Les causes selon Pôle Emploi : une pénurie de candidats, ou alors un manque de qualifications chez les postulants. Enfin, les contraintes liées à certains métiers constituent des freins importants : la distance, les horaires, la pénibilité, ou encore le salaire proposé rebutent parfois les candidats potentiels.

Des craintes pas toujours fondées, rassure Pôle Emploi : en 2018, sept propositions d'embauches sur dix ont finalement trouvé preneur.