Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Économie – Social

Policiers municipaux en grève au Havre : "Mon métier, c'est de protéger les gens"

jeudi 26 avril 2018 à 8:20 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les policiers municipaux du Havre sont en grève depuis le lundi 23 avril 2018. Ils réclament d'être armés jour et nuit au même titre que les agents de la police nationale. Ce jeudi 26 avril, l'un d'eux témoigne sur France Bleu.

Les policiers municipaux du Havre sont en grève depuis lundi 23 avril 2018 (illustration).
Les policiers municipaux du Havre sont en grève depuis lundi 23 avril 2018 (illustration). © Maxppp - Alexandre Marchi

Le Havre, France

Les policiers municipaux du Havre en grève reconductible depuis ce lundi 23 avril 2018. Les 94 agents de la police municipale du Havre demandent à être armés jour et nuit, que chacun ait une arme à feu. Ils assurent qu'ils exercent de plus en plus de missions qui incombent d'habitude à la police nationale : rixes, tapages nocturne, différends conjugaux. Or ils n'ont qu'un taser (pistolet à impulsion électrique) pour trois et uniquement la nuit pour le moment. 

Mon métier c'est de protéger les gens"

L'un d'eux a accepté de témoigner anonymement sur France Bleu. Il est policier municipal depuis sept ans. C'est un ancien gendarme. Il a déjà vécu des interventions compliquées au Havre et il redoute plus que tout de devoir fuir devant des malfaiteurs faute de pouvoir se défendre. "Si je dois me cacher parce que je ne suis pas armé, je n'ai pas envie de croiser le regard d'une mère de famille qui se demande pourquoi je n'interviens pas."

Les policiers municipaux en grève au Havre sont d'autant plus soucieux d'être armés car, selon eux, dans un contexte terroriste, l'uniforme est une cible. La municipalité du Havre et le maire de la ville restent opposés à ce que les policiers municipaux portent soient armés mais à partir du 1er juillet 2018, chaque équipe de jour et de nuit disposera d'un taser.