Économie – Social

Pollution évitée de justesse au large de l'Aquitaine

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde jeudi 6 février 2014 à 10:09

Pollution évitée de justesse au large de l'Aquitaine

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier affirme que les risques de pollution notamment aux hydrocarbures sont désormais écartés. L'épave sera définitivement sécurisée dans la journée. Un tel accident n'aurait jamais pu se produire sur le port de Bordeaux.

Le directeur adjoint du Grand port maritime de Bordeaux est très clair : compte tenu de la dangerosité de la navigation dans les eaux de l'Estuaire de la Gironde, les entrées et sorties de navires étaient interdites hier. Elles le sont d'ailleurs à chaque alerte lancée par Météo France.

"À chaque coup de vent, les navires sont consignés en mer ou au port, mais les mouvements ne sont pas autorisés dans l'Estuaire." — Étienne Naudé, le directeur adjoint du Grand port maritime de Bordeaux

Etienne Naudé dans le studio de France Bleu Gironde - Radio France
Etienne Naudé dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Florence Pérusin

Le port bordelais qui a terminé l'année 2013 sur un bilan exceptionnel, le meilleur de ses 13 dernières années, avec une progression de 10 %, ce qui en fait le 7e port français au niveau national. Ce sont surtout les échanges de céréales et d'hydrocarbures qui ont le plus augmenté et qui représentent la part principale des échanges.

Un bilan qui n'est pas tout rose pour autant, notamment concernant le trafic des conteners plombé par le manque de grues sur le site du Verdon.

Etienne Naudé: "A chaque alerte météo, on restreint la navigation dans l'Estuaire"