Économie – Social

Pollution : pourquoi n'y a-t-il pas de circulation alternée à Lille ?

Par Odile Senellart, France Bleu Nord et France Bleu mardi 24 janvier 2017 à 8:38

Les autorités annoncent des contrôles de vitesse sur les routes de la région
Les autorités annoncent des contrôles de vitesse sur les routes de la région © Maxppp - Maxppp

Impossible de mettre en place une circulation alternée, selon la métropole européenne de Lille mais des mesures sont bien dans les cartons pour empêcher les véhicules les plus polluants de circuler à l'avenir en cas de pic de pollution.,

Pourquoi ne pas mettre en place de circulation alternée ou différenciée à Lille comme le font Paris, Lyon et Grenoble? C'est la question que pose notamment la nordiste Sandrine Rousseau, la secrétaire nationale adjointe des Verts. C'est impossible répond Damien Castelain, le président de la Métropole Européenne de Lille.

Invité de France Bleu Nord ce matin, Damien Castelain s'explique: "Aucune zone de circulation restreinte n'a été définie dans la métropole lilloise. Où arrêter le périmètre? 600.000 véhicules viennent chaque jour de l'extérieur de la métropole lilloise. Comment convaincre ces gens de ne pas prendre la voiture? Nous n'avons pas assez de parkings relais.". Il explique aussi que la mesure n'est pas envisageable pour Lille qui se trouve sur un axe transfrontalier avec 150.000 véhicules belges qui traversent la métropole chaque jour. Il dénonce aussi une mesure qu'il juge anti-sociale dans la circulation alternée: "Vous avez une plaque paire vous pouvez rouler. Et vous avez une plaque impaire avec une voiture électrique et là vous n'avez pas le droit de rouler? C'est injuste".

Vers un système de vignettes dans la métropole lilloise

Pas de circulation alternée à Lille donc mais Damien Castelain envisage bien de limiter le trafic en cas de nouveaux cas de pics de pollution. Les élus de la MEL doivent voter le 10 février prochain une étude sur la mise en place d'une mesure visant à instaurer un système de vignettes pour interdire la circulation. L'étude devra notamment déterminer une zone de circulation restreinte où l'on interdirait les véhicules les plus polluants en fonction des pics de pollution.

Damien Castelain, le président de la Métropole Européenne de Lille

Un ticket pollution mis en place pour la 1ère fois ce mardi

En attendant, la métropole met en place ce mardi et pour la 1ère fois un ticket pollution alors que la pollution est au plus haut, 10 sur une échelle de 10. Damien Castelain, le président de la MEL, la Métropole Européenne de Lille assure que la mesure restera en vigueur aussi longtemps, "sans doute jusqu'à vendredi vu que l'épisode de pollution est parti pour durer", explique-t-il ce mardi sur France Bleu Nord.Pourquoi pas la gratuité totale des transports?