Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Pompes funèbres : des tarifs qui vont du simple au double en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'UFC que choisir, l'association de consommateurs, a rendu visite à 31 entreprises de pompes funèbres en Loire-Atlantique. Et les conclusions de son enquête ne sont pas brillantes.

L'UFC que choisir dénonce les pratiques douteuses de certaines entreprises de pompes funèbres
L'UFC que choisir dénonce les pratiques douteuses de certaines entreprises de pompes funèbres © Maxppp -

Loire-Atlantique, France

Avec la Toussaint, l'association de consommateurs UFC que choisir a décidé de se pencher sur le business des pompes funèbres en Loire-Atlantique. Son enquête révèle que 22 entreprises sur les 31 visitées dans le département ne respectent pas la loi. L'UFC que choisir a mis en demeure ces 22 entreprises parce que certaines ne donnent pas suffisamment d'informations à leurs clients alors que d'autres pratiquent des tarifs incompréhensibles d'après l'association.

Rien ne permet de savoir ce qui est obligatoire ou pas

D'après l'UFC que choisir, rien ne permet aux familles de savoir quelles sont les prestations obligatoires et celles qui ne sont optionnelles. Pour l'association, les tarifs pratiqué par les pompes funèbres sont incompréhensibles. Pourtant, la loi impose de donner aux clients un document qui précise tous les prix, mais l'association de consommateurs a constaté, qu'en pratique, c'est rarement le cas.

De 2.500 à 5.000 euros pour les même services

Conséquence, d'un établissement à un autre et pour une même demande, c'est le grand écart : de 2.500 euros à 5000 euros pour une inhumation ou une crémation. Il y a aussi des différences pour les frais administratifs qui sont facturés 260 euros chez les uns mais seulement 60 euros chez d'autres.

Le deuil, c'est un marché

Toujours selon l'UFC que choisir, certaines entreprises donnent au contraire beaucoup d'informations, avec des détails à n'en plus finir. Leur objectif serait de noyer le client qui finira par signer au bas de la page. Ce sont des pratiques regrettable d'après l'association qui estime que ces entreprises profitent de la vulnérabilité des familles endeuillées.

"Le deuil, c'est un marché", explique Hervé Le Borgne, le président de l'UFC que choisir en Loire-Atlantique. "Et les entreprises de pompes funèbres, qui sont très nombreuses avec de grands réseaux nationaux, prospèrent sur ce marché parce que les prix sont libres. Mais il n'y a pas beaucoup de transparence pour les clients. Et comme les clients sont en deuil à ce moment-là, ils n'ont pas non plus très envie de faire beaucoup de recherches. Et donc les professionnels en profitent. Voilà ce que montre notre enquête".

Des sanctions contre les entreprises qui ne respectent pas la loi

L'UFC que choisir demande des sanctions contre les pompes funèbres qui ne respectent pas la loi, celles, par exemple, qui ne donnent pas de devis à leurs clients. Elle demande à la préfecture de leur retirer leur agrément

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu