Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pompiers en colère : à Pau, manifestation en plein conseil d'administration

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

Une centaine de pompiers en grève depuis plusieurs mois ont interrompu le Conseil d'Administration du SDIS des Pyrénées-Atlantiques. Leurs revendications n'ont pas changé : ils demandent qu'on arrête de rogner sur leurs moyens humains.

Les pompiers en colère ont fait irruption en conseil d'administration, au siège du SDIS, à Pau.
Les pompiers en colère ont fait irruption en conseil d'administration, au siège du SDIS, à Pau. © Radio France - DG

Le coup était tenu secret. Ce jeudi vers 15 heures, une centaine de pompiers est venue manifester son mécontentement sous les fenêtres du SDIS de Pau (service départemental d'incendie et de secours) alors que se tenait au même moment à l'intérieur le conseil d'administration de la structure. Après avoir fait hurler une sirène, la délégation de pompiers en colère est entré à la rencontre des élus.

"Nos représentants syndicaux ne nous maîtrisent plus"

Patrick Mail, représentant UNSA des sapeurs-pompiers au conseil d'administration a lu une lettre ouverte résumant le ras-le-bol de ses collègues en grève depuis plus de trois mois, et les difficultés à faire entendre leurs revendications : "Vous êtes en boucle" a-t-il reproché à Jean-Pierre Mirande, le président du SDIS 64, et à Christian Vedelago, le directeur de cabinet du Préfet. 

"On est des clignotants d'alerte" a aussi assuré Patrick Mail aux élus présents alors qu'un pompier en colère a prévenu : "Nos représentants syndicaux ne nous maîtrisent plus". "Je connais le problème, mais je n'accepte pas le fonctionnement" a de son côté reproché Jean-Pierre Mirande aux sapeurs-pompiers, qui après une dizaine de minutes ont laissé les membres du conseil d'administration se pencher sur les derniers échanges de proposition.

Patrick Mail : "On est contre un mur, il faut trouver des solutions"

Le dialogue a été difficile avec Jean-Pierre Mirande, le président du SDIS (à gauche sur la photo). - Radio France
Le dialogue a été difficile avec Jean-Pierre Mirande, le président du SDIS (à gauche sur la photo). © Radio France - DG

Entre autres revendications, les pompiers du 64 n'acceptent pas la baisse des effectifs dans les casernes, le "POJ" (pour potentiel opérationnel journalier), la direction leur propose l'embauche de 42 pompiers dans les trois ans, alors qu'eux en voudraient 97. "On attend toujours qu'ils prennent réellement conscience de la situation" regrette Laurent Lafargue, délégué syndical du syndicat autonome des pompiers.

Laurent Lafargue : "On ne voit plus d'autre solution"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu