Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Population en baisse en Dordogne : 413 606 habitants

-
Par , France Bleu Périgord

Selon l'INSEE, le nombre d'habitants continue de baisser en Dordogne. Au 1er janvier 2020, le département enregistre une baisse de 0,3% de sa population, soit 1 183 habitants de moins.

Périgueux voit sa population augmenter et frôle les 30 000 habitants
Périgueux voit sa population augmenter et frôle les 30 000 habitants © Maxppp - Jean-Christophe Sounalet

24000 Périgueux, France

Ce n'est pas une surprise, la population de la Dordogne vieillit, la population continue donc de diminuer.  Selon l'INSEE qui publie ce lundi les chiffres de la population commune par commune au 1er janvier 2020, le département de la Dordogne enregistre une baisse de 0,3% de sa population, soit 1 183 habitants de moins.  Au 1er janvier 2020, il y a 413 6060 périgourdins. Il s'agit des chiffres du recensement des habitants de la Dordogne comptabilisés en 2017.

Une population qui vieillit et un déficit de naissances

La tendance à la baisse amorcée en 2012 se poursuit. Parmi les explications, il y a la baisse du solde naturel, la différence entre le nombre de décès et le nombre de naissances. Le solde naturel est passé de -0,3% sur la période 2007-2012 à -0,5% entre 2012 et 2017. Ce solde négatif était jusqu'à présent compensé par un solde migratoire positif ( la différence entre les entrées et les sorties dans le département), grâce notamment à des retraités venus couler des jours paisibles en Dordogne. Mais aujourd'hui ce solde migratoire bien que toujours positif ( +0,3%) ne parvient plus à compenser le déficit du solde naturel. En clair, il n'y a pas assez de naissances en Dordogne.

Les communes rurales et certains gros bourgs délaissés

La population continue de baisser dans certaines communes rurales du Nord du département : -2,8% à Angoisse, - 1,8% à La Coquille ou encore -1,3% à Hautefort. Mais certains gros bourg font aussi les frais de cette baisse démographique : Ribérac, Saint-Astier, Nontron ou Sarlat.

Bergerac sous la barre de 27 000 habitants

La ville de Bergerac continue de voir sa population baisser. La capitale du Périgord pourpre compte 436 habitants de moins par rapport au 1er janvier 2019, soit une baisse de 1,6%. La ville compte désormais 26 833 habitants. pour son maire Daniel Garrigue, c'est le lot de toutes les villes moyennes qui voient leur population migrer vers l'extérieur de l'agglomération. C'est le cas en bergeracois pour des communes comme Gardonne ( +1%) et La Force ( +1,2%) où le nombre d'habitants est en augmentation. 

Périgueux frôle les 30 000 habitants et les communes du Grand Périgueux se portent plutôt bien

Périgueux serait-elle le contre exemple de la ville moyenne qui voit sa population augmenter ? avec 29 966 habitants, la préfecture de la Dordogne voit sa population augmenter de 0,2%, soit 54 habitants de plus. Les communes du Grand Périgueux tirent également bien leur épingle du jeu : la population augmente à Trélissac, Boulazac-Isle-Manoire ou encore Champcevinel. Dans l'agglomération , seule la commune de Coulounieix-Chamiers perd des habitants, 245 habitants de moins, soit une baisse de la population de 3%. A noter que la grande couronne, au delà de 15km de Périgueux, séduisent également de plus en plus d'habitant, comme à La Douze ( + 1%) ou Coursac ( +0,8%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu