Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Population en légère hausse dans le Poitou, le centre de Poitiers se dépeuple

-
Par , , France Bleu Poitou

En ce début d'année 2017, l'INSEE a publié les chiffres de population commune par commune dans les départements de Vienne et Deux-Sévres. La Vienne a sa population qui augmente de 0,3%, les deux-Sèvres ont leur population qui augmentent de 0,4% entre 2009 et 2014.

Chauvigny  dans la Vienne voit sa population augmenter de 0,7%
Chauvigny dans la Vienne voit sa population augmenter de 0,7% © Radio France - Radio France

Poitou-Charentes, France

La population du Poitou augmente : nous avons gagné 1955 habitants dans la Vienne, 1921 dans les Deux-Sèvres. C'est un peu plus que les années précédentes. Dans la Vienne, les 2ème et 3ème couronnes de Poitiers connaissent les plus fortes hausses. Parmi les communes qui enregistrent le plus grand nombre d'arrivées, citons Chauvigny, 4ème ville du département, qui reste plus que jamais au dessus des 7 mille habitants. Vivonne n'est pas en reste. La ville a dépassé la barre des 4 mile habitants avec 4.209 administrés recensés en 2014. Même tendance à Vouneuil-sur-Biard, Montamisé, Neuville ou encore Vendoeuvre.

Les centres-villes de Poitiers et de Châtellerault continuent de perdre des habitants.

Depuis 2009, Poitiers a perdu 700 habitants, c'est la 4ème plus grosse baisse de la Nouvelle Aquitaine derrière Pau, Limoges et Brive. Châtellerault de son côté a perdu 200 administrés. Mais là où l'hémorragie est la plus forte, c'est à la périphérie du département. Montmorillon continue de perdre des habitants, près de 300 depuis 5 ans, et pourrait, à ce train-là, bientôt passer sous la barre des 6 mille personnes. Idem pour Loudun et Civray qui ont perdu une soixantaine de riverains. ça aurait pu être pire. A Civray, il y a plus de décès que de naissances. Heureusement, le nombre d'installations est en hausse.

Dans les Deux-Sèvres, toujours plus pour Chauray !

De façon encore plus nette dans les Deux-Sèvres, les habitants vont vers les grandes agglomérations et les campagnes se vident. Les communes qui ont le vent en poupe se trouvent autour de Niort, de Parthenay ou sur l'axe Bressuire-Cholet. Chauray réalise ainsi la plus forte progression avec 340 installations, la barre des 7 mille habitants n'est plus très loin. Belle progression aussi pour Mauléon, 5ème ville du département avec près de 8 500 habitants. Fressine, Aiffres ou Nueil-les-Aubiers sont aussi plébiscités pour de nouvelles installations.

Saint-Maixent perd 200 habitants

A l'autre bout du classement, parmi les communes qui continuent de perdre des habitants, on trouve Saint-Maixent-l'Ecole, plus forte baisse en 2014 dans le département avec pratiquement 200 habitants perdus en 5 ans. Thouars est logé à la même enseigne avec 110 personnes qui ont quitté la commune. A noter, dans les 2 grandes villes des Deux-Sèvres, la population augmente légèrement avec une centaine de nouveaux arrivants à Niort et Bressuire. Seul Parthenay enregistre un quasi statu quo avec 10 habitants perdus en 2014. La ville se maintient tant bien que mal au dessus des 10 mille habitants.

.

.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu