Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pornichet va proposer une mutuelle de 30 à 60% moins chère à ses habitants

jeudi 5 octobre 2017 à 8:13 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Pour permettre au plus grand nombre de se payer une complémentaire santé et donc de se soigner correctement, la ville de Pornichet vient de signer un partenariat avec la mutuelle des cheminots de la région nantaise. De quoi obtenir des tarifs de 30 à 60% plus bas.

Plusieurs autres villes de notre région proposent elles aussi ces mutuelles communales
Plusieurs autres villes de notre région proposent elles aussi ces mutuelles communales © Maxppp -

Pornichet, France

De plus en plus de villes proposent des mutuelles dites communales. Et c'est donc ce que vient de décider Pornichet. La ville s'est rendue compte que beaucoup de ses habitants ne pouvaient pas se soigner correctement parce qu'ils ne pouvaient pas se payer une complémentaire santé.

Une complémentaire 30 à 60 % moins chère

Des habitants que Florence Guémard voit passer au centre communal d'action sociale. "Beaucoup de personnes n'ont aucune complémentaire santé. Et ça risque de leur poser de gros problèmes en cas d'hospitalisation, avec des factures conséquentes à devoir payer. On voit aussi des gens qui ne reçoivent pas de soins dentaires ou qui n'ont pas de lunettes parce qu'ils ne peuvent pas se les payer." C'est le cas, par exemple de Liliane. À 90 ans, comme beaucoup de retraités, elle n'a plus de mutuelle : "elle était trop chère". Florence Guémard, du CCAS, acquiesce : "on arrive à avoir des tarifs faramineux, de 100 à 150 euros par mois". Impossible à payer pour ceux qui ont de petites retraites mais aussi pour les jeunes qui n'ont pas encore de travail.

La ville de Pornichet vient donc de signer un partenariat avec la mutuelle des cheminots de la région nantaise. Ça va lui permettre de proposer une complémentaire santé de 30 à 60% moins chère à ses habitants. "On espère que ça va permettre à des personnes seuls, mais aussi à des familles, d'avoir une couverture médicale qui leur permette d'avoir accès à tous les soins dont ils ont besoin".

Une réunion d'information le 11 octobre

Cette mutuelle communale propose trois niveaux de garanties. Pour les moins de 30 ans, ça va de 21 à 39 euros par mois, au delà de 70 ans, de 38 à 71 euros par mois. Une réunion d'information est programmée le 11 octobre mais la mairie de Pornichet a déjà reçu de nombreux coups de fil d'habitants intéressés.

Dans notre région, plusieurs autres communes proposent déjà ce type de mutuelles : Nantes, Fay-de-Bretagne, Corcoué-sur-Logne et La Garnache.