Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port de Cherbourg : des espoirs pour 2021 après une année 2020 dans le rouge

-
Par , France Bleu Cotentin

Ports de Normandie, le syndicat qui gère les ports de Caen-Ouistreham, Dieppe et Cherbourg, tire le bilan de l'année 2020. Sans surprise, il n'est pas bon, mais 2021 pourrait être l'année du rebond notamment à Cherbourg où le port pourrait tirer son épingle du jeu.

Le fret vers l'Irlande pourrait booster l'activité du port de Cherbourg en 2021.
Le fret vers l'Irlande pourrait booster l'activité du port de Cherbourg en 2021. © Radio France - Anthony Raimbault

Ports de Normandie a tiré le bilan de son année 2020. Sans surprise, elle se caractérise par une baisse des activités pour les 3 ports gérés par le syndicat (Caen-Ouistreham, Dieppe, et bien sûr Cherbourg). La faute au coronavirus, mais aussi au brexit.

L'impact de la crise sanitaire a porté avant tout sur le trafic des passagers. La baisse parle d'elle même : -74% de passagers sur les ferries vers l'Angleterre et l'Irlande. Il faut y ajouter l'absence totale d'escale de paquebots à Cherbourg àlors qu'une année normale autour de 50 000 croisiéristes débarquent dans le port du Cotentin. Quant à la plaisance, elle a reculé de 50% à Cherbourg.  

Concernant le fret, la baisse à l'échelle de Ports de Normandie et de l'ordre de 15%, avec environ 6% de camions en moins à bord des ferries.  

Hausse importante du fret vers l'Irlande

Pour 2021, le syndicat se rassure en évoquant les premiers trafics liés aux EMR, et le développement des liaisons directes entre Cherbourg et l'Irlande (jusqu'à 12 par semaine). Ainsi rien qu'en janvier, 9000 remorques seront passées par le port, la moyenne annuelle étant jusque là de 35 000. C'est une hausse très encourageante, d'autant qu'un projet de ferroutage est aussi dans les cartons et devrait se concrétiser porté par la compagnie Brittany Ferries.  

Et puis le développement des EMR se traduira cette année par l'installation dès le mois prochain de la société Sodranord sur le port de Cherbourg. L'entreprise travaillera sur les ancrages des fondations du parc eolien offshore de Saint-Brieuc. Une activité qui générera environ 80 escales en 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess