Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Port du masque, salaires, prime Macron : les salariés d'Hafner à Sainte-Hélène-du-Lac appelés à la grève

Force Ouvrière appelle les 180 salariés d'Hafner, une entreprise de Sainte-Hélène-du-Lac, à débrayer ce mardi. Le syndicat demande une revalorisation des salaires, le versement de la prime Macron et conteste également des rappels à l'ordre pour non port du masque.

L'entreprise Hafner à Sainte-Hélène-du-Lac en Savoie.
L'entreprise Hafner à Sainte-Hélène-du-Lac en Savoie. - Google

Dès cinq heures ce matin, une grève illimitée commence chez Hafner, entreprise spécialisée dans les pâtisseries industrielles. Le syndicat Force Ouvrière appellent les 180 salariés de cette entreprise de Sainte-Hélène-du-Lac (Savoie), à débrayer pour demander une hausse des salaires, le versement de la prime Macron, mais aussi dénoncer des rappels à l'ordre adressés à huit employés pour non respect du port du masque. 

À un mois des négociations annuelles, la direction d'Hafner explique ne pas comprendre ce mouvement de grève. Le syndicat lui redoute de futures sanctions abusives. Huit salariés de l'entreprise ont reçu un rappel à l'ordre sur le respect des règles sanitaires dans l'entreprise, après le signaleur d'un chauffeur extérieur à Hafner. L'homme en question aurait vu les employés sans masque dans les locaux. Dans le fameux courrier, il est clairement expliqué qu'un tel comportement peut conduire à un licenciement. 

"Chez nous aujourd'hui, lorsque des salariés portent mal le masque ou ne le portent pas, on leur fait un courrier. Ce n'est pas une sanction. [...] En revanche, on est bien dans le cadre d'un courrier qui formalise le non respect d'une règle en entreprise." - Natacha Doriol, directrice des ressources humains chez Hafner 

L'entreprise "est soumis à un protocole très strict par le ministère du travail, l'inspection du travail, le médecin du travail" rappelle Natacha Doriol, directrice des ressources humains chez Hafner. "Donc nous aujourd'hui, lorsque des salariés portent mal le masque ou ne le portent pas, on leur fait un courrier. Ce n'est pas une sanction, une sanction ça peut être un avertissement, une mise à pied, etc. En revanche, on est bien dans le cadre d'un courrier qui formalise le non respect d'une règle en entreprise. C'est quelque chose de tout à fait normal pour nos salariés qui respectent eux le port du masque et qui attendent de nous que l'on fasse respecter ces règles contre le Covid-19" explique Natacha Doriol.

Après le signalement de ce chauffeur, il y a eu une enquête affirme également la directrice des ressources humaines. C'est faux d'après Nabil Karoui. "Les salariés ont été convoqués un jour férié et j'ai demandé à voir des preuves et la direction a refusé" explique le délégué FO chez Hafner. Le syndicaliste ajoute que les masques fournis par l'entreprise sont de mauvaise qualité. Expliquant d'après Nabil Karoui, "qu'ils glissent, ou qu'ils tombent lorsque l'on soulève des colis par exemple".  La direction assure rester ouverte au dialogue dès ce mardi matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess