Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Port-en-Bessin: l'Entreprise Piercan inaugure une nouvelle unité de production de 3000 mètres carrés

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ce vendredi 10 mai, le PDG de Piercan qui fabrique des gants de protection Vincent Lucas a inauguré, en présence d'Hervé Morin, le Président de Région, et d'Albert Cavey, le Maire de Port-en-Bessin une nouvelle unité de production. Le début d'une série d'investissement pour l'entreprise.

À Port-en-Bessin, l'entreprise Piercan a inauguré sa nouvelle unité de prodution en présence d'Hervé Morin, le président de région
À Port-en-Bessin, l'entreprise Piercan a inauguré sa nouvelle unité de prodution en présence d'Hervé Morin, le président de région © Radio France - Marianne Yotis

Port en Bessin, Port-en-Bessin-Huppain, France

Fondée en 1948, L'entreprise Piercan est spécialisée dans la fabrication de gants de boite à gants (gants de protection utilisés pour faire les manipulations dans les boites en laboratoires ou usines). Aujourd'hui leader mondial dans le secteur, son chiffre d'affaire s'élève à plus de 21 millions d'euros. 

Un marché croissant auprès des pharmacies

Les exportations représentent la majorité des ventes. Sur le marché mondial, la demande est croissante mais les fabricants ne sont pas si nombreux. 

"Il y a peu de sociétés qui font ce type de produits parce que d'une part il y a de gros investissements à réaliser et d'une autre part il faut un grand savoir faire pour répondre aux besoins techniques des clients" explique Antoine Dobrowolski directeur industriel de Piercan. 

Dans l'unité de contrôle, les gants subissent de nombreux tests avant la commercialisation - Radio France
Dans l'unité de contrôle, les gants subissent de nombreux tests avant la commercialisation © Radio France - Marianne Yotis

Deux secteurs représentent la majorité des ventes de Piercan: le nucléaire et l'industrie pharmaceutique. Si la demande dans le nucléaire reste stable et risque de décroître sur le long terme en raison des politiques de dénucléarisation, le marché auprès des pharmacies et laboratoires est en pleine expansion. Il représente d'ailleurs à lui seul 35% des ventes de Piercan. 

"Il y a une énorme demande puisque dans le secteur de la pharmacie, les réglementations mondiales évoluent et donc il y a des demandes croissantes de nos produits pour protéger les produits qui sont commercialisés par nos clients" ajoute Antoine Dobrowolski. 

Avec un cercle en plastique, les employés de Piercan vérifient que la circonférence du gant soit adaptée à la boite à gants du client - Radio France
Avec un cercle en plastique, les employés de Piercan vérifient que la circonférence du gant soit adaptée à la boite à gants du client © Radio France - Marianne Yotis

L'entreprise est présente dans d'autres domaines comme l’aérospatial. Par exemple: c'est de Port-en-Bessain-Huppain que viennent les gants de l'astronaute Thomas Pesquet. 

Chaque année, l'entreprise fabrique plus de 350 000 gants par an. Les investissements réalisés récemment et l'ouverture de la nouvelle unité devrait leur permettre d'en produire 24 000 supplémentaires. 

Des investissements et de nouveaux projets d'ici 2024

En plus de la nouvelle unité de 3000 mètres carrés, un nouveau bâtiment sera construit à l'entrée de Port-en-Bessin-Huppain d'ici 2024. A terme, 13 nouveaux emplois devraient êtres créés sur le site qui compte déjà 130 salariés.

Antoine Dobrowolski, le directeur industriel de Piercan présente la nouvelle unité de trempe dissolution aux partenaires - Radio France
Antoine Dobrowolski, le directeur industriel de Piercan présente la nouvelle unité de trempe dissolution aux partenaires © Radio France - Marianne Yotis

En plus de l'augmentation de la production, Piercan développe de nouveaux projets comme la fabrication d'un gant connecté.

"Il s'agirait d'un gant équipé d'une puce qui permettrait d'une part aux clients de connaître le nombre de stérilisations qui ont été faites car au bout d'un certain temps le gant est usé par la stérilisation. D'autre part, ça nous permettrait de savoir quels gants sont en utilisation pour qu'on puisse ravitailler au bon moment" nous informe Vincent Lucas, le Président Directeur Général de Piercan. 

Ce gant connecté serait une première sur le marché mais il reste un problème à résoudre avant d'envisager la fabrication du produit.

"L'une de nos problématiques est de savoir comment on intègre une puce électronique dans le gant sans le déchirer. On est sur la recherche, on est pas très loin de trouver quelque chose mais ce n'est pas encore fait" précise Lucas Vincent. 

Des projets soutenus par les collectivités locales: la région a apporté une aide d'un millions d'euros (900 000 euros de prêt à taux zéro et 100 000 euros de subvention). Le département et l'intercommunalité de Bayeux ont aussi soutenu financièrement le projet sous forme de prêt.