Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Porto-Vecchio : la clinique de l'Ospedale menacée de fermeture

vendredi 10 novembre 2017 à 16:07 Par Maxime Becmeur et José Tafani, France Bleu RCFM et France Bleu

Le comité d'entreprise extraordinaire de la clinique de l'Ospedale s'est réuni ce vendredi matin. La direction a annoncé au personnel le risque de fermeture de l'établissement. La raison invoquée : le non-paiement des surcoûts des activités de service public, la maternité et les urgences.

Situation financière inquiétante pour la clinique de l'Ospedale, à Porto-Vecchio.
Situation financière inquiétante pour la clinique de l'Ospedale, à Porto-Vecchio. © Maxppp - France Bleu RCFM

Corse, France

La situation va mal pour les établissements de santé en Corse. Après les conflits sociaux des centres hospitaliers de Bastia et de Castellucciu qui font toujours l'actualité, c'est à Porto-Vecchio que les inquiétudes gagnent le personnel soignant. La clinique de l'Ospedale est en passe de fermer ses concessions de service public, la maternité et les urgences. En cause : le non-paiement des surcoûts de ces activités par l'Agence régionale de santé (ARS) de Corse entre 2015 et 2017. Le trou financier s'élèverait à 2 millions d'euros.

Fragilisé par cette dette, le fonctionnement de l'établissement privé est mis en danger. "Aujourd'hui, nous sommes réellement dans une impasse, explique Renaud Mazin, son directeur. Quand on organise des activités de soins, on sait très bien que cela a un coût. Et désormais, ce coût n'est plus pris en charge par les services de l'ARS de Corse. Qui dit absence de financements, dit grand risque sur le maintien des activités. Ces 2 millions d'euros de dette, cela met en péril l'ensemble de l'établissement. Il va falloir faire des choix, comme peut-être mettre en sommeil la maternité et les urgences pour protéger le reste."

Renaud Mazin, le directeur de la clinique de l'Ospedale, à Porto-Vecchio.

Une réunion entre la direction de la clinique de l'Ospedale et celle l'ARS est prévue mardi 14 novembre. En attendant, les syndicats ne cachent pas leurs inquiétudes. "Pour la population et pour le personnel, nous sommes inquiets, confie Mauricette Giovanangeli, représentante FO. A Porto-Vecchio et dans les environs, il faut savoir qu'il n'y aucune autre structure capable d'assurer les services de la maternité et des urgences."

Mauricette Giovanangeli, déléguée FO de la clinique de l'Ospedale.

La clinique de l'Ospedale reste le seul établissement de santé capable d'assurer un service public à Porto-Vecchio. - Radio France
La clinique de l'Ospedale reste le seul établissement de santé capable d'assurer un service public à Porto-Vecchio. © Radio France - José Tafani - France Bleu RCFM